les écoliers s’engagent à recycler et à prendre soin de la nature pour améliorer la qualité de l’air

les écoliers s’engagent à recycler et à prendre soin de la nature pour améliorer la qualité de l’air
les écoliers s’engagent à recycler et à prendre soin de la nature pour améliorer la qualité de l’air
-

Con el objetivo de fomentar el valor de la solidaridad y de reflexionar en torno a la consecución de los Objetivos del Desarrollo Sostenible (ODS), Aldeas Infantiles SOS ha celebrado este miércoles en el Parlamento de La Rioja un pleno infantil en el que 44 escolares de primaria de los colegios Miguel Sáinz, de Aldea Nueva de Ebro, y Eduardo González Gallarza, de Ricón de Soto, se han convertido en diputados por un día defendiendo sus propuestas y votando para llevarlas a la práctica, ejerciendo así su derecho a la participación en la société.

La première vice-présidente du Parlement de La Rioja, María Teresa Antoñanzas Garro ; la ministre de la Santé et des Politiques sociales, María Purificación Martín Díez de Baldeón ; le ministre de l’Éducation et de l’Emploi, Alberto Galiana García ; et la directrice générale adjointe de SOS Villages d’Enfants d’Espagne, María del Mar Líndez Líndez, ont assisté aujourd’hui à cette séance plénière au cours de laquelle garçons et filles ont débattu de la valeur de la solidarité pour réduire les inégalités (ODD 10), ainsi que de l’importance de construire une construction durable et humaine. villes et communautés conviviales (ODD 11).

« La solidarité est une valeur essentielle pour construire une société plus juste et équitable. Il est essentiel que les garçons et les filles cultivent l’empathie et la capacité de collaborer pour un bien commun. Chez SOS Villages d’Enfants, nous sommes convaincus qu’éduquer aux valeurs est essentiel pour que les plus petits forment des générations qui comprennent et respectent les besoins et les droits de chacun”, explique son président, Pedro Puig.

Représentant l’école Miguel Sáinz, le représentant Omar Sriti et la représentante Elena Calonge Ruiz, tous deux issus de la 6e année du primaire, ont servi de porte-parole. Le premier, depuis le podium, a basé sa présentation sur la manière de créer un pays meilleur, en donnant des exemples de différentes inégalités : « … éducatives (tout le monde n’a pas les mêmes opportunités) ; l’inégalité entre les sexes (ne pas avoir accès aux mêmes opportunités) ; juridique (où les lois favorisent certains individus par rapport à d’autres)… »

Le porte-parole suivant de la même école s’est concentré sur la protection de l’environnement et des inégalités : « Nous rêvons de villes, de pays et de communautés durables qui éliminent ces inégalités, en favorisant l’aide et les relations sociales, en donnant les opportunités nécessaires que chacun mérite ».

Les représentants de l’école Eduardo González Gallarza ont ensuite pris la parole, 4e année primaire. La représentante Elsa Jiménez Jiménez a pris la parole la première, parlant de l’importance de la solidarité : « Nous méritons tous une vie heureuse et sûre. « Nous voulons que tous les garçons et toutes les filles aient accès à l’éducation et aux soins de santé lorsqu’ils en ont besoin. »

Et enfin, le député Eloy Marqués Fernández a pris la parole pour parler de villes durables : « Nous aimerions vivre dans une ville où il y a des parcs beaux et propres pour jouer avec nos amis. Il est important que nous disposions de rues sûres pour la marche et le vélo. « Nous aimerions que tous les bâtiments soient sûrs et que les maisons disposent en permanence d’eau et d’électricité. »

Après les discours, les quatre porte-parole ont présenté 8 engagements et l’heure des votes a commencé. Tous les députés des enfants se sont rendus aux urnes pour décider de leur proposition préférée et s’engager à réaliser celle choisie. La solution la plus votée a été « recycler nos déchets à la maison et à l’école pour réduire la quantité de déchets que nous produisons. « Prenez soin de nos plantes et de nos arbres pour contribuer à améliorer la qualité de l’air dans nos villes. » Deuxièmement, les étudiants se sont engagés à « défendre les victimes des inégalités que nous constatons dans notre vie quotidienne en raison du sexe, de la religion ou du handicap ». Et enfin, ils ont choisi de « recycler, donner une seconde vie aux produits et réduire la consommation d’énergie lorsque cela est nécessaire ».

-

PREV Ils sont allés à un mariage dans une ferme de Cundinamarca et tous leurs bagages ont été volés
NEXT À Cali, ils ont capturé un homme de 54 ans qui se trouvait avec une mineure dans un motel