La femme poignardée à Cordoue par son compagnon ne bénéficiait d’aucune mesure de protection

La femme poignardée à Cordoue par son compagnon ne bénéficiait d’aucune mesure de protection
La femme poignardée à Cordoue par son compagnon ne bénéficiait d’aucune mesure de protection
-

La femme poignardée ce mercredi à Cordoue, dans la zone d’El Brillante, n’était pas incluse dans le système Viogén et ne bénéficiait donc d’aucune mesure de protection, selon ce qu’elle a appris. Cordopolis. Comme le rapporte ce journal, la victime a reçu plusieurs coups de couteau l’après-midi dernier de la part de son compagnon, qui s’est ensuite suicidé.

Après un appel au service d’urgence 112, la femme a été soignée dans la rue et transférée à l’hôpital Reina Sofía de Cordoue, où elle est admise hors de danger. Plus tard, la Police Nationale a retrouvé le corps d’un homme qui, selon l’enquête initiale, est l’agresseur. Pour s’automutiler, l’homme a utilisé la même arme que celle qu’il avait utilisée pour poignarder sa compagne.

D’autre part, des sources de l’Institut andalou de la femme ont confirmé à ce journal que la victime n’était pas une utilisatrice des services de cette entité, spécialisée dans la violence de genre, et que la Plateforme cordouane contre la violence à l’égard des femmes ne lui avait pas non plus servi auparavant. .

#Colombia

-

PREV Cornejo a exigé que la justice accélère l’affaire de fraude et récupère les 26 millions de dollars
NEXT Le ministre Latorre a annoncé depuis San Rafael l’extension de la concession Los Nihuiles