La Vème Conférence agricole États-Unis-Cuba s’ouvre à La Havane

La Vème Conférence agricole États-Unis-Cuba s’ouvre à La Havane
La Vème Conférence agricole États-Unis-Cuba s’ouvre à La Havane
-

La V Conférence agricole États-Unis-Cuba a été inaugurée aujourd’hui, dans la capitale, au cours de laquelle ses premiers intervenants se sont prononcés pour renforcer le commerce bilatéral et la production conjointe entre les deux nations, malgré le blocus intensifié imposé par les gouvernements installés à la Maison Blanche.

La réunion se termine mercredi et ce lundi en particulier, les parties se réunissent dans la salle Vedado, de l’Hôtel Nacional, où les mots de bienvenue ont été prononcés par Orlando Linares Morell, président du Groupe d’Entreprises Agricoles, en présence d’Ydael Pérez Brito, ministre de l’Agriculture (Minag).

Après avoir souligné que dans cette édition le nombre de délégués américains est plus grand, dont beaucoup sont des redoublants, Linares a exprimé l’intérêt de développer un environnement d’échange de politiques, de positions, de mécanismes, d’expériences, d’intentions et, surtout, d’opportunités, les trois jours qui permettent un travail prospère et conjoint des deux pays.

Il a souligné que le blocus est le principal obstacle au développement de Cuba et que son intensification – a-t-il dit – nous oblige à travailler au milieu de complexités et de défis plus grands, qui ont un impact direct sur le déclin productif de notre secteur agricole.

Ceci, a-t-il noté, entrave grandement l’accès au financement, aux intrants, aux pièces détachées, aux équipements agricoles industriels, à l’alimentation animale, au carburant, au transport maritime et aérien, ainsi qu’à la relation fluide avec les nouveaux partenaires commerciaux, en entravant les transferts bancaires produits de l’inclusion. de Cuba sur la liste des nations soutenant le terrorisme.

Cuba ratifie sa volonté de développer l’agriculture comme axe stratégique, basé sur notre sens de l’innovation et en acceptant toutes les contributions étrangères, ce pour quoi elle remercie le secteur agricole américain pour ses constantes démonstrations de fraternité envers le peuple cubain, a déclaré le président du Groupe d’Affaires. Agricole.

Paul Johnson, président de Focus Cuba, a parlé au nom de la délégation américaine ; Le membre du Congrès Rick Crawford et le Dr Strain, commissaire à l’agriculture de Louisiane, ont convenu de l’importance de ces réunions, dans l’effort de parvenir à un rapprochement plus grand et croissant dans le secteur stratégique entre les deux nations.

Johnson a souligné qu’il était temps de surmonter les revers causés par la pandémie de COVID-19, de poursuivre le dialogue et, surtout, d’avancer pour garantir la sécurité alimentaire de Cuba et des autres nations du monde.

Crawford et Strain ont reconnu les efforts du gouvernement cubain pour résoudre les graves problèmes dans ce domaine et rétablir les relations commerciales avec les États-Unis dans un climat de respect mutuel, comme l’a exprimé le président Miguel Díaz-Canel lui-même lors de précédentes rencontres avec des entrepreneurs agricoles. du pays du nord.

Le programme de cette V Conférence comprend, notamment aujourd’hui, des conférences sur les nouvelles politiques de prix, de commercialisation, de production et de distribution dans le secteur susmentionné, par Mayra Cruz Legón, directrice juridique de Minag.

Johana Odriozola, vice-ministre de l’Économie et du Plan, parlera des nouveaux acteurs de l’économie cubaine, et des responsables du ministère du Commerce extérieur et de l’Investissement étranger expliqueront les réglementations des États-Unis et de Cuba qui couvrent les importations et les exportations et investissements.

Pour sa part, Carlos Fernández de Cossío, vice-ministre des Affaires étrangères, parlera de l’état des relations entre les deux nations.

-

PREV Petro à Duque pour le meurtre de 60 jeunes à Cali pendant la grève
NEXT Nouvelle zone métropolitaine en SLP, proposition d’Enrique Galindo – El Sol de San Luis