Le concours pour remplacer l’infrastructure électrique de Las Cañas recueille sept offres

-

Sept propositions. Le développement de la zone industrielle de Las Cañas commence par un contrat de trois millions d’euros pour l’infrastructure électrique de la zone industrielle, l’éclairage public et l’adaptation de l’urbanisation de la zone et, ce faisant, Lors du processus d’appel d’offres pour ces tâches, des offres ont été recueillies auprès de cinq entreprises et de quatre autres organisées en deux syndicats temporaires. Maintenant, la procédure de passation des marchés continue – aujourd’hui une autre des enveloppes dans lesquelles les offres sont structurées est ouverte – jusqu’à ce que soit trouvée la proposition la plus appropriée parmi toutes celles enregistrées dans le délai imparti.

Le projet d’action, approuvé il y a quelques semaines par le Conseil du Gouvernement local, a été élaboré par des architectes et des ingénieurs municipaux. L’intervention en cours sera la première phase de trois dans autant d’années, le tout pour plus de 5,5 millions d’euros qu’il est prévu d’investir pour remettre sur le marché des terrains industriels attractifs et avec certaines garanties.

Les problèmes de Las Cañas remontent loin. Le rapport qui justifie la nécessité de l’intervention en cours de passation de marchés rappelle que les travaux ont été reçus le 17 février 2014 et qu’en février de l’année suivante, 2015, des actes de vandalisme et de vol d’appareillages et de matériel électrique ont eu lieu. l’éclairage public de la zone industrielle est presque totalement inutilisable, ainsi que les infrastructures de distribution électrique haute et basse tension.

Avec le contrat dont la résolution est en cours, la Mairie, en plus de réactiver l’implantation industrielle de cette zone, entend restaurer l’installation d’éclairage public et l’approvisionnement en électricité des parcelles intégrées dans la zone industrielle et adapter l’urbanisation dégradée aux alentours de cette première phase, souligne le même document.

L’appel d’offres, comme l’a expliqué à l’époque la porte-parole municipale, Celia Sanz, fait partie du plan municipal d’amélioration des zones industrielles 2024-2027 dans lequel la Mairie de la capitale entreprendra des actions d’amélioration en Cantabrie, La Portalada et Las Cañas.

Les propositions émanent de cinq entreprises et de deux syndicats temporaires qui composent chacun deux autres entreprises.

Le dernier appel de parcelles de Las Cañas par la Mairie a été celui qui a débuté en novembre 2022 pour se terminer en janvier suivant et a donné lieu à deux ventes. Sur l’ensemble du polygone, la Mairie possède 18% du terrain, soit 160 000 mètres carrés sur 868 000 mètres carrés de terrains industriels, bien que la superficie soit composée jusqu’à 1,7 million de mètres carrés. Environ 180 terrains de football de première division, détaillés à l’époque par le responsable des travaux d’urbanisation, Antonio Puértolas, de Tecnoproyect.

Reçu il y a dix ans, on parlait alors d’un investissement total de 45,2 millions d’euros, dont 8,2 provenaient de la Mairie en raison de son pourcentage de participation. Les travaux eux-mêmes se sont élevés à 35 millions et les dix autres concernaient la gestion, les projets, la gestion de la construction, le paiement au Consortium de l’Eau et une sous-station électrique. Les actions les plus immédiates seront désormais le déblaiement et le nettoyage, la peinture des routes, la réalisation de l’éclairage public et la rénovation des centres de manœuvre et des liaisons avec les parcelles afin qu’à partir de ce moment-là, nous puissions déjà penser à un futur appel d’offres.

Il y aura deux autres phases plus tard, avec désormais moins de mètres carrés. L’intention est qu’ils puissent être réalisés en même temps.

#Argentina

-

PREV Le financement a chuté de 37 % au cours de la dernière année dans notre province
NEXT Kast et Chile Vamos : ennemis intimes