« Saveurs de mémoire » : 60 personnes ont cuisiné au siège de l’AMIA pour honorer 25 victimes de l’attaque du Hamas

« Saveurs de mémoire » : 60 personnes ont cuisiné au siège de l’AMIA pour honorer 25 victimes de l’attaque du Hamas
« Saveurs de mémoire » : 60 personnes ont cuisiné au siège de l’AMIA pour honorer 25 victimes de l’attaque du Hamas
-

Le chef de l’AMIA, Nelson Wejkin, donne des instructions au groupe de bénévoles qui pétrissaient les pizzas (Gustavo Gavotti)

« Nous venons du , nous allons au Jour de l’Indépendance. C’est une année très difficile et la diaspora doit la soutenir de toutes les manières possibles. Ma fille était en Israël le 7 octobre 2023, elle a 17 ans, elle a voyagé en échange et a dû revenir. J’ai de la famille et des amis là-bas, mais aujourd’hui nous sommes tous une famille. « J’ai plus de 4 millions de membres de ma famille qui souffrent », dit-il. Silvina Slavosky au 1er sous-sol de l’AMIA, tandis que ses mains blanches de farine tiennent le pain à pizza qu’il vient de pétrir. Elle est l’une des 60 participants de la station argentine de l’hommage mondial aux 25 de ceux qui sont tombés dans l’attaque du Hamas qui a conçu le Organisation Sioniste Mondiale et, dans notre pays, ils ont réalisé le Organisation sioniste d’Argentine et AMIA Culture.

Comme l’a expliqué l’aîné Nerja Meirchef du département de la diaspora de l’Organisation sioniste mondiale, au cours des six derniers mois, plus de 1 200 familles en Israël Ils ont reçu la nouvelle dévastatrice de la perte d’un être cher, victime de la guerre et du terrorisme. Derrière chacun d’eux se cache une histoire personnelle, ainsi qu’une famille et une communauté en deuil. Dans la tradition juive, dit-il, les personnes en deuil sont réconfortées lors du Shiva (un rituel de deuil qui dure sept jours), leur rappelant que May est « le lieu du réconfort ». vous parmi les autres personnes en deuil de Sion et de Jérusalem. Cette « place », a-t-il noté, « représente celle occupée par le soldat tombé au combat dans nos vies. Cela signifie les choses qu’ils ont laissées ici au cours de leur vie courte mais significative. Pour les sons, les expériences et même les goûts particuliers qu’ils nous ont laissés en partant.

Silvina Slavosky avec sa pâte à pizza : “Le 7 octobre, ma fille était en Israël et a dû rentrer” (Gustavo Gavotti)

Le projet « Saveurs de mémoire » (Matkon im Zikaron)dont faisaient partie des personnes comme Silvina, est une initiative créée par un activiste de 25 ans nommé Eden Kohali. Il est né dans le but d’honorer ces souvenirs et de connecter les gens du monde entier avec les histoires des morts à travers une expérience sensorielle et émotionnelle : cuisiner leurs recettes préférées.

Les cours de cuisine, qui constituent le cœur de cette initiative, permettent aux participants de préparer les plats préférés des victimes, tout en Ils découvrent leur vie à travers des photographies, des vidéos et des anecdotes partagées par leurs familles. Des recettes simples aux plats plus élaborés, chacun porte l’essence de celui qui l’a apprécié.

Kohali a été inspiré par son travail dans la communauté juive du Minnesota, aux États-Unis, tout en cherchant des moyens de connecter la diaspora avec Israël, en particulier pendant la période Yom Hazikarón (Jour du Souvenir). Le projet est devenu une plateforme mondiale qui permet à quiconque, n’importe où dans le monde, d’organiser une séance de cuisine pour commémorer les morts et de partager l’expérience en ligne, créant ainsi un tissu de souvenirs partagés qui transcende les frontières.

Une femme et un homme en train de préparer des pizzas (Gustavo Gavotti)

Parmi les 25 histoires de vie commémorées hier soir, il y a celle d’un Argentin, Rody Skariszewski, né le 19 avril 1966 à Río Cuarto, et a émigré en Israël, où il avait une entreprise informatique. Il a eu trois enfants, Yonatan, Daniel et Gili, qu’il a élevés au Moshav Ohad, où il vivait, à 15 minutes de la bande de Gaza. Le matin du 7 octobre, il a quitté sa maison en direction de Beer Sheva pour chercher sa fille Gili dans son appartement. Après plusieurs heures et voyant qu’il ne répondait pas au téléphone, son fils Yonatan partit à sa recherche. Il l’a retrouvé dans sa voiture, mort, dans un fossé au bord de la route. Il avait 57 ans et le premier Argentin à être reconnu comme mort dans les attentats. Dans son cas, son plat préféré était Gnocchi.

Mais ce mardi 13 mai, au siège de l’AMIA à Pasteura 633, les organisateurs de l’événement (l’Organisation Sioniste Mondiale, l’Organisation Sioniste Argentine et AMIA Cultura) ont honoré la vie de Yishai Fitousi, 21 ans, né à Gush Katif et mort à la bataille de Nahal Oz, le 7 octobre 2023, où il s’est battu jusqu’à manquer de munitions. Pour cela Ils ont convoqué plus de 60 volontaires via les réseaux sociaux d’AMIAentre hommes et femmes, même si ces dernières constituent la grande majorité.

Flavia Zalcman, directrice d’AMIA Cultura, l’une des organisatrices de “Saveurs de mémoire” (Gustavo Gavotti)

Yishai était un amateur de pizza faite maison, C’est pourquoi ici, dans le 1er. sous-sol de l’AMIA, et sous la direction du chef de la mutuelle juive, Nelson Wejkin, ce plat a été préparé. Dans chaque position, sur trois longues tables, il y avait 250 grammes de farine, un peu d’huile, du sel et du sucre, de l’eau et une enveloppe de levure. Au même moment, tout le monde a commencé le pas à pas enseigné par Nelson : mélanger la farine avec la levure, le sel et le sucre, laisser un trou en forme de couronne, l’hydrater avec de l’huile et de l’eau, pétrir le petit pain, le laisser lever. pendant un moment, étalez-le sur le moule et saupoudrez-le de tomate. L’étape suivante consistait à la conserver pour la mettre au four dans la maison de chacun, à la recouvrir de fromage ou, comme l’expliquait le cuisinier, à faire « une pizza uruguayenne », également connue ici sous le nom de pizza « de campo ».

Flavia Zalcman est le directeur d’AMIA Culture et d’AMIA Jovenet dit Infobae le sens de l’activité : « Il y a beaucoup d’histoires, mais c’était limité à 25 morts, 25 familles, des pourparlers ont eu lieu pour rapprocher la personne assassinée de la communauté. Et il a été décidé de se souvenir d’eux à travers leurs saveurs. »

Bianca, 19 ans, la plus jeune des volontaires, expose fièrement sa pizza (Gustavo Gavotti)

Il y avait des gens de tous âges. La plus jeune, Bianca, avait 19 ans et sa mère l’a informée de l’activité car elle l’avait vue sur le site AMIA. “J’avais de la famille en Israël à l’époque et ils ont dû quitter le pays. Ils sont retournés en Argentine. Tout ce que nous avons vu dans les vidéos du 7 octobre était très dur, très mobilisateur », a-t-il déclaré.

Le moment le plus émouvant a sans aucun doute été lors de la projection de deux vidéos : une avec la nouvelle de la mort de Yishai et une autre avec une chanson chantée par sa famille.

Erez Michlovsky: Pâtes à la sauce bolognaise. Heshet Casarotti Kalfa: Pâtes à la sauce bolognaise. Offre Ron: Boulettes de viande en sauce. Karin Journo: couscous et majshi. Hadar Rosenfeld Berditchski: Gâteau à l’érable. Yishai Fitousi: pizza. Yael Leibushor: Biscuits aux amandes. Kim Dukarker: biscuits au caramel. Adi Léon: tarte au chocolat. Eyal Twito: tarte au citron. Sahar Saoudyan: Biscuits nappés chocolat noir. Roey Weiser: macaroni au fromage. Laurie Vardi: Soufflé au chocolat. Eitan Fisch: gaufre belge. Yehuda Kader: Déchirure sur déchirure. Roi Dawy: Tiramisu. Bar Yankalov: pain maison. Shay Termin: poivron farci. Raz Peretz: nouilles avec sauce. Rody Skariszewski: Gnocchi. Itay Yehuda: petits pains aux olives. Liran Almosino: salade du soir. Itay Yehoshua: Koubana d’Efrat. Lior Siminovitch: Filet de poisson en sauce. Eliraz Gabaï: Shakshouka.

Les 25 Israéliens honorés, parmi les plus de 1 200 morts le 7 octobre 2023 lors de l’attaque du Hamas

Couscous et majshi :

Ingrédients Majshi : Viande de goulasch coupée en cubes, pain, une cuillère à soupe d’ail écrasé, un gros oignon râpé, un bouquet de persil, 2 œufs, du paprika, du sel, du poivre noir, un peu de bouillon de poulet, une grosse cuillerée d’Arisa, des pommes de terre en fines tranches, de la farine pour envelopper la boulette de viande, Huile pour frire. Préparation: Humidifiez le pain et pressez-le. Mélangez tous les ingrédients dans un récipient sauf la farine, l’œuf et l’huile. Faire des boulettes de viande et les mettre entre deux tranches de pomme de terre (pour faire un sandwich). Les passer dans la farine puis dans l’œuf et les faire frire. Une fois toutes les boulettes de viande frites, placez-les dans une casserole les unes sur les autres et remplissez la casserole d’eau jusqu’à la hauteur des boulettes de viande. Faire bouillir jusqu’à ce que toute l’eau s’évapore.

Ingrédients du couscous : 1 kilo de semoule, eau, une demi-tasse d’huile. Préparation: Mélangez un kilo de semoule avec une tasse d’eau et filtrez avec une passoire à couscous. Transférer dans un cuiseur à couscous pendant 20 minutes jusqu’à ce que la semoule soit humide. Transférer dans un récipient, ajouter une cuillère à soupe de sel et mélanger, ajouter une demi-tasse d’huile, une demi-tasse d’eau et mélanger, ajouter une tasse d’eau, mélanger et passer à nouveau au tamis. Remettez dans la casserole pendant environ une demi-heure. Retirer de la casserole, ajouter progressivement 2 tasses d’eau, mélanger et passer au tamis et déguster.

Ingrédients pour la soupe au couscous : Céleri, aneth, coriandre, carotte, potiron, chou, pois chiches trempés, courgettes, pomme de terre, un peu de concentré de tomate, paprika rouge, un peu de curcuma, sel, poivre noir. préparation: cuisinez comme une soupe normale avec tous les ingrédients indiqués.

Un bracelet jaune en souvenir des victimes du 7/10/2023 (Gustavo Gavotti)

Shakshouka

Ingrédients: 4 œufs, 3 grosses tomates, 3 gousses d’ail écrasées, une demi cuillère à café de sel, une cuillère à café de paprika doux, un peu de piment moulu, une cuillère à café de concentré de tomate. préparation: Râpez les tomates et mélangez le tout. Faites chauffer une cuillère à café d’huile dans une poêle et versez tous les ingrédients. Cuire à feu doux une quinzaine de minutes. Cassez 4 œufs et faites cuire couvercle fermé jusqu’à la cuisson désirée.

Koubana d’Efrat

Ingrédients Recette pour huit kubanas ; Pour la pâte, 1 kilo de farine, 2 cuillères à soupe de sucre, 1 cuillère à soupe de sel, 1 cuillère à soupe de levure, 650 ml d’eau, env. 1 cuillère à soupe d’huile. Pour commencer, de l’huile, du beurre ou de la margarine. préparation: Mettez la farine, le sucre et la levure dans un récipient. Ajouter l’eau progressivement jusqu’à ce que la pâte se forme. Laissez reposer environ cinq minutes puis ajoutez le sel et attendez encore quelques minutes (la pâte peut être un peu collante). Laissez reposer la pâte 5 minutes. Ajouter l’huile et pétrir à nouveau. Laissez reposer environ une heure et demie. Après la levée, réalisez 8 petits pains égaux avec la pâte et posez-les sur un plan graissé. Avec vos mains « légèrement » huilées, prélevez un peu de beurre et ouvrez délicatement la boule de pâte. Étalez le beurre à l’intérieur de la pâte ouverte jusqu’à ce qu’il recouvre toute la surface. Fermez le pain et roulez (avant de rouler vous pouvez ajouter un peu plus de beurre). Séparer sur une plaque à pâtisserie. (A ce stade, vous pouvez ajouter du sésame ou d’autres épices par dessus). Répétez ce même processus avec chacun des 8 petits pains. Laissez-les reposer 20 minutes avant de les enfourner dans un four préchauffé à 180 degrés. Il peut être combiné avec de la pâte de tomates fraîches avec un peu de schug (une sauce épicée israélienne).

Déchirure sur déchirure

Ingrédients: 1 kilo de farine 1 crème épaisse 1 tasse de lait 1 cuillère à soupe de levure un peu de sel Eau (si nécessaire) Pour la garniture : Fromage Tzfat, beurre. préparation: Mélangez tous les ingrédients de la pâte jusqu’à obtenir une pâte légèrement collante, ajoutez un peu d’eau ou de farine selon les besoins jusqu’à obtenir une bonne texture. Laissez reposer la pâte pendant au moins 20 minutes et jusqu’à une heure et quart. Coupez la pâte en petits morceaux (la recette donne environ 40 morceaux) et formez des boules. Ouvrez chaque cercle et mettez un morceau de fromage Tzafat, et un peu de beurre (un quart de cuillère à café). Fermez les petits pains de pâte et placez-les sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier. Badigeonner d’œuf et saupoudrer de graines de sésame. Couvrez d’un film transparent pour éviter qu’ils ne se dessèchent et attendez environ 15 minutes qu’ils gonflent légèrement avant de les enfourner. Cuire au four à 180 degrés pendant environ 12 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient dorés de tous les côtés.

-

PREV Adaptation technologique et davantage de zones Wi-Fi pour Cali, les principaux paris de Datic dans le plan de développement
NEXT Colibris avec « sacs à dos » : c’est la méthode spéciale qui a permis la découverte d’une nouvelle espèce géante d’oiseau au Chili