Extorsions avec des plans sociaux: Jeremías Cantero prévient qu’ils préparent une marche “très forte”

Extorsions avec des plans sociaux: Jeremías Cantero prévient qu’ils préparent une marche “très forte”
Extorsions avec des plans sociaux: Jeremías Cantero prévient qu’ils préparent une marche “très forte”
-

Jérémie Canteroreprésentant du Polo Obrero de la ville de Buenos Aires et l’un des 27 accusés d’extorsion concernant la gestion de Les plans sociaux, s’est défendu contre les accusations. Il a déclaré que lors de la perquisition dans sa maison, ils n’ont trouvé que “70 mille pesos”, en omettant les dollars et plus de 100 reçus de paiement du Polo Obrero.

Le leader piquetero a également nié le modus operandi attribué aux dirigeants des mouvements sociaux concernant le prétendu vol de nourriture pour les soupes populaires : « Il est faux de dire que la nourriture a été prise au peuple. Celui qui vole la nourriture, c’est le gouvernement, qu’il a pas envoyé un kilo de riz depuis qu’il est au pouvoir, et la demande dans les soupes populaires augmente car avec ce gouvernement il y a 3 millions de pauvres de plus.

Dans une interview à Prensa Obrera, Cantero a ciblé le ministre de la Sécurité Patricia Bullrich et le Ministère du Capital Humain : « Ils manipulent l’information dans le but d’économiser leur budget alimentaire ». D’ailleurs, selon le représentant du PO, “ici, dans la Ville, on n’a pas inspecté une seule salle à manger, il y en a une quarantaine”.

Concernant la perquisition à son domicile, à Ciudadela, il a laissé une version avec des omissions par rapport aux informations connues jusqu’à présent : « Ma perquisition a eu lieu avant 6 heures du matin, le soir, nous l’avons ouvert, ils ont tout fouillé, “Ils ont pris 70 000 pesos, c’est ce qu’il me restait.”

Du ministère de la Sécurité, ils avaient indiqué qu’ils avaient également été kidnappés 2591 dollars américains, trois cahiers, un livret de remise et 135 reçus de paiement du Pôle Ouvrier.

D’autre part, Cantero a prévenu que son organisation se prépare « très durement » à une mobilisation imminente, qui sera définie ce jeudi en assemblée : « Ils veulent briser la lutte ouvrière, mais ils n’y parviendront pas. Nous préparons des mobilisations avec tous les quartiers pour le traitement de la Loi de Base, car si elle avance, toute possibilité d’accéder à un véritable travail est détruite, l’accès à la santé et à la retraite est supprimé. “Nous nous préparons très dur.”

-

PREV San Vicente a battu Alta Rioja et s’est également hissé au sommet
NEXT Quelle est la valeur de référence pour ce samedi 25 mai