Chocó : 50 000 litres de lait seront distribués aux communautés vulnérables

Chocó : 50 000 litres de lait seront distribués aux communautés vulnérables
Chocó : 50 000 litres de lait seront distribués aux communautés vulnérables
-

Il ministère de l’Agriculture et développement rural a annoncé que, grâce au Fonds national de l’élevage (FNG) géré par Fedegán, 50 000 litres de lait et de fromage seront distribués aux communautés vulnérables du département de Chocó.

Cette action Il bénéficiera à de nombreuses familles, avec une attention particulière aux enfants de cinq communes de la région. “Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural coordonnera avec l’Institut colombien du bien-être familial (ICBF) la livraison de ce lait UHT de haute qualité aux jardins d’enfants gérés par l’entité”, a déclaré le ministère de l’Agriculture.

Cela pourrait vous intéresser : Les prix des denrées alimentaires augmenteraient en Colombie : ils lancent une alerte à cause de La Niña

La répartition dans les communes bénéficiaires s’effectuera comme suit : Istmina recevra 11 000 litres ; Quibdó, 12 000 ; Tadó, 11 000 ; Riosucio, 11 000 litres, et à Bahía Solano 5 000 litres seront livrés.

Ingritts Marcela García, directrice des chaînes d’élevage, de pêche et d’aquaculture du ministère, a souligné que cette prestation représente un double bénéfice.

D’un côté, répond à la situation qui affecte les producteurs de lait des départements de Nariño et Caquetá en achetant du lait et du fromage dans cette région. D’un autre côté, cela profite aux communautés Chocó.

« Cette mesure s’ajoute à d’autres actions pour faire face à la situation qui touche le secteur laitier de notre pays, dont dépendent près de 320 000 producteurs et leurs familles. Nous appelons les Colombiens à augmenter la consommation de lait colombien et soutenir ces foyers. Actuellement, la consommation par habitant est de 150 litres de lait », a indiqué le ministère.

A lire aussi : Les prix alimentaires ont joué un rôle clé dans la réduction de l’inflation : MinAgricultura

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a souligné que, selon le rapport présenté par le Département administratif national des statistiques (Dane), La valeur ajoutée de l’agriculture, de l’élevage, de la chasse, de la sylviculture et de la pêche a enregistré une augmentation de 5,5% au premier trimestre 2024, par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Il s’agit de l’activité économique ayant connu la plus forte croissance au cours de la période de janvier à mars. Selon Dane, Le Produit Intérieur Brut (PIB) a augmenté de 0,7% au cours des trois premiers mois de l’année en cours par rapport à la même période de 2023.

Cela représente une croissance du secteur agricole nettement supérieure au total national, avec une augmentation de 4,8 points de pourcentage au cours de cette période. Cette augmentation est due à la croissance de la valeur ajoutée des cultures agricoles (hors café) de 9,3% et l’élevage, qui a augmenté de 3,3%.

-

PREV Les ateliers IDESC renforcent la gestion des données et des informations géospatiales
NEXT Le signal numérique de TeleSur est censuré en Argentine › Monde › Granma