Ils ont formé le nouveau conseil d’administration de la CGT La Rioja à travers un binôme

Ils ont formé le nouveau conseil d’administration de la CGT La Rioja à travers un binôme
Ils ont formé le nouveau conseil d’administration de la CGT La Rioja à travers un binôme
-

Hier, s’est tenue une séance plénière avec plus de 36 secrétaires généraux de différents syndicats confédérés de la province de La Rioja, qui composent la CGT Triunvirato et la CGT San Martín. De cette manière, une seule CGT unifiée a été créée avec un binôme de deux délégués régionaux et une longue liste qui composent le nouveau comité directeur.



Un binôme avec deux délégués régionaux, l’un du Syndicat des employés du pouvoir législatif (SELeR), Raúl Páez et le secrétaire général des camionneurs Jorge Reinoso. À leur tour, la adjointe et secrétaire du SADOP, Fernanda Huser et Alicia Luna, secrétaire générale de l’Association des travailleurs universitaires de La Rioja (ATUR).

Tout d’abord, Luna a pris la parole et a expliqué qu’« il y a eu un accord pour s’unifier et un appel a été lancé la semaine dernière et maintenant la séance plénière et le nouveau comité directeur ont été formés par deux délégués régionaux. “Ce sont eux qui vont diriger ce processus où un groupe de collègues de différents syndicats va travailler ensemble.”

Seguidamente, sostuvo que “todos los avances sin unidad es imposible resolverlo y esta grave situación que estamos viviendo en el país y la provincia, no podemos estar alejados y la desunión nos ha alejado mucho y la intención es poder avanzar sobre todas las problemáticas que tienen les travailleurs”.

« Unification par les travailleurs »

Pour sa part, Reinoso a déclaré que « la situation que vivent les travailleurs de La Rioja nous a obligés à cette unification. Nous n’avons malheureusement pas pu parvenir à une unité avec d’autres collègues, mais nous avons accepté et la CGT nationale nous a approuvé avec la confirmation d’un jumelage. Tous les syndicats qui faisaient partie de la plénière sont confédérés et c’est un impératif que nous réclame la CGT nationale et nous avons pu former cette nouvelle commission unifiée.

“Nous parlons de tous les travailleurs, tant du secteur privé que de l’État, car il y a actuellement de nombreux licenciements”, a-t-il exprimé et, à propos de la mobilisation de la semaine prochaine, il a expliqué que “l’une des questions prioritaires est de voir comment nous allons manifester et comment nous allons le faire”. entre une veillée ou une mobilisation et nous allons évaluer ce qui est le plus efficace et que la Loi Base ne soit pas approuvée car elle a de nombreuses conséquences négatives.

« L’idée est d’unifier les forces et de travailler côte à côte, tant du secteur syndical que des hommes d’affaires et du gouvernement, car je pense que c’est le moment où le pays a besoin de nous. Nous sommes très préoccupés par les secteurs de la police, de l’enseignement et de la santé et nous espérons que cela ne transcendera pas et que nos collègues auront une solution.

En même temps, Páez a indiqué que « nous travaillons depuis longtemps pour cette unité et elle est en train de devenir une réalité. Nous savons que la situation actuelle que nous vivons est compliquée et que nous devons faire face à tous ces défis. Nous ne pourrions pas y parvenir sans le soutien de tous les travailleurs et sans leur engagement dans la lutte.

Enfin, il a souligné qu’il y a « plus de 30 syndicats que nous avons unifiés et qui font partie de ce nouveau conseil de direction et nous laissons les portes ouvertes aux collègues qui sont éloignés pour une raison quelconque et nous les appelons à participer ».


-

PREV Des alternatives parfaites pour profiter de très longs week-ends à Mendoza
NEXT Les supporters de Bucaramanga à Valledupar ont célébré le premier titre de leur équipe