MATCH biosystems, de PCUMH, dans le top 20 du classement international du secteur biomédical

MATCH biosystems, de PCUMH, dans le top 20 du classement international du secteur biomédical
MATCH biosystems, de PCUMH, dans le top 20 du classement international du secteur biomédical
-

ELCHE. La signature Biosystèmes MATCH du Parc Scientifique de l’Université Miguel Hernández d’Elche (PCUMH) a développé une méthode de fabrication de kits IVD (diagnostic in vitro), stables à température ambiante, et une solution IVD pour le diagnostic rapide des maladies infectieuses chez les patients à haut risque. L’innovation de ses développements a conduit l’entreprise à se classer parmi les vingt meilleures entreprises mondiales du secteur biomédicalaprès s’être classé 19e au « VIIe Concours international d’innovation et d’entrepreneuriat de Chine ».

L’entreprise, qui était décerné lors de la phase nationale de ce concours en juillet à Madrida participé à cet événement, organisé dans la région de Guangming, Shenzhen (Chine) avec des entreprises de la Silicon Valley (États-Unis), d’Allemagne, d’Israël et du Japon, entre autres, et avec des experts de l’industrie et des universitaires de centres de prestige comme Oxford. , le MIT (Massachussets Institute of Technology) et même des entreprises qui comptent des lauréats du prix Nobel dans leur comité consultatif.

Durant son séjour en Chine, l’entreprise a également pu s’implanter contact avec des investisseurs qualifiés de la région et avec des institutions telles que SMD (Small Medical Drugs) pour évaluer d’éventuelles collaborations.

L’innovation de MATCH biosystems consiste en une solution globale de diagnostic pour identifier rapidement, de manière fiable et facile les infections fongiques invasives chez les patients à haut risque. Concrètement, son premier développement permet au diagnostic de 100 % des cas possibles de candidose invasive (l’un des types de sepsis les plus virulents), réduisant ainsi les délais de diagnostic par rapport à la norme actuelle, entre deux et cinq jours, en quelques heures seulement, prévenant et évitant ainsi les complications causées par ce champignon. Ce kit comprend tous les éléments nécessaires pour établir le diagnostic spécifique à l’aide d’un protocole simple qui facilite son intégration dans les flux de travail cliniques.

Le kit est également universel en termes de compatibilité avec les thermocycleurs (machines PCR) actuellement disponibles dans les laboratoires cliniques. Un autre de ses grands avantages est sa stabilité à température ambiante, c’est-à-dire qu’il n’a pas besoin d’être stocké ou expédié, ce qui maintient la chaîne du froid pour une conservation optimale, réduisant ainsi les coûts opérationnels associés de >80 %. Ainsi, la valeur ajoutée finale se traduit par une réduction des taux de mortalité, une diminution des effets indésirables et de la résistance des micro-organismes pathogènes, ainsi qu’une diminution des dépenses en matière de systèmes de santé et d’occupation des lits dans les centres hospitaliers.

MATCH biosystems est une société biomédicale promue par Adrian H Teruel et s’est concentré sur le développement de kits IVD pour le diagnostic rapide des maladies infectieuses chez les patients à haut risque. L’entreprise dispose de la licence de fabrication de DIV, accordée par l’Agence espagnole des médicaments et des produits de santé (AEMPS). De plus, ses installations comprennent une zone ISO 7, une norme internationale qui garantit le contrôle de l’air et la stérilité de l’environnement de travail, et BSL 2, le niveau de biosécurité nécessaire pour un laboratoire travaillant avec des agents pathogènes associés à des maladies infectieuses.

-

PREV Des scientifiques argentins entraînent une IA pour traiter la tomographie cardiaque | Il complétera le travail des radiologues et cardiologues
NEXT Vol d’eau détecté dans un restaurant, un centre de loisirs et même dans un éco-hôtel de l’Atlantique