GRÈVE DES AMBULANCES DE CORDOUE | Les ambulanciers de Cordoue en grève illimitée

GRÈVE DES AMBULANCES DE CORDOUE | Les ambulanciers de Cordoue en grève illimitée
GRÈVE DES AMBULANCES DE CORDOUE | Les ambulanciers de Cordoue en grève illimitée
-

Les ambulanciers de Cordoue en grève illimitéeCORDOUE

Les Comités d’entreprise SSGA et UTE TSI Córdobavainqueur du service de transport médical de la province, a approuvé jeudi à l’unanimité le début d’un grève illimitée “avant le violations de l’entreprise avec les travailleurs, les utilisateurs et l’Administration depuis qu’elle a remporté l’appel d’offres public” en 2022, comme le rapporte le CSIF ce vendredi dans un communiqué.

La grève est la dernière option pour les travailleurs, selon le syndicat. Auparavant, « les deux comités ont mené diverses actes et manifestations pour que l’entreprise mette fin à ses non-conformités, le tout sans succès aucune, cette étape a donc été considérée comme inévitable. L’objectif, “améliorer leur situation d’emploi et de transport sanitaire dans la province de Cordoue”.

Accord, appel d’offres et salaires

Parmi ses principales revendications figure “plein respect de la convention collective du transport sanitaire” et de l’appel d’offres public, ainsi qu’un salaire « vital ». Selon le CSIF, les ambulanciers « ont un salaire bien inférieur à la moyenne nationale ».

Concernant les deux autres aspects, le syndicat souligne que l’entité ne respecte pas l’accord “depuis qu’elle a commencé à fournir le service”. Les problèmes, expliquent-ils, Ils dépassent le cadre économique et touchent à la subrogation, au repos et même à la sécurité.comprend la note publiée.

Concernant le marché public, la CSIF souligne que l’entreprise « met les habitants de Cordoue au service moins d’ambulances et dans des conditions pires que celles contractées par la Junta de Andalucía, en plus de les utiliser à des fins privées, ce qui en profite économiquement et nuit encore davantage au service”.

La santé reconnaît les problèmes

Ce journal a tenté d’obtenir l’avis de l’entreprise sur les aspects rapportés, mais jusqu’à présent, il n’a reçu aucune réponse.. Celui qui s’est récemment prononcé sur ce problème est le Ministre de la Santé et de la Consommation du Gouvernement d’Andalousie, Catalina García. Il a reconnu que Il y a des problemes” dans la fourniture du service et a présenté ses excuses aux personnes concernées.

Il l’a fait lors de la séance plénière du Parlement d’Andalousie, le 16 mai, en répondant aux questions de la parlementaire PSOE de Cordoue, Isabel Ambrosio. Concernant les plaintes, Catalina García a assuré qu’elle agirait “quand il y aura des condamnations définitives”. Ainsi, “nous allons intervenir pour que tout se réalise”, a conclu le conseiller.

-

NEXT Les habitants de Catamarca disent au revoir à Silvia Pacheco en ligne