Ordonnance de la CIJ : Israël doit cesser ses opérations militaires à Rafah et à Gaza

Ordonnance de la CIJ : Israël doit cesser ses opérations militaires à Rafah et à Gaza
Ordonnance de la CIJ : Israël doit cesser ses opérations militaires à Rafah et à Gaza
-

Écrit en MONDE il 24/05/2024 · 14h21

États-Unis.- La Cour internationale de Justice (CIJ) a émis un ordre adressé à Israël, l’exhortant à cesser immédiatement ses opérations militaires dans la ville de Rafah, au sud du Bande de Gaza. Cet ordre, qui intervient à un moment crucial du conflit, accroît la pression internationale sur Israël dans sa lutte contre Hamas. Le président de la CIJ, Nawaf Salam, Il a été énergique en rendant publique la décision du tribunal :

Israël doit immédiatement cesser son offensive militaire et toute autre action à Rafah qui pourrait infliger au groupe palestinien de Gaza des conditions de vie susceptibles d’entraîner sa destruction physique totale ou partielle.

L’offensive israélienne à Rafah, qui a débuté au début du mois, a déclenché une crise humanitaire sans précédent dans la région. On estime que plus d’un million de Palestiniens se sont réfugiés à Rafah avant le début de l’opération, mais la ville a été contrainte d’évacuer quelque 800 000 habitants en raison de l’escalade du conflit.

Crédit : Internet

L’ordonnance de la CIJ est venue comme une sorte de réponse à une demande urgente déposée par Afrique du Sud, accusant Israël de mettre en danger la vie des population civile au lieu de la protéger. Cette affaire fait partie d’une accusation plus large portée par Préture, où il a accusé Israël d’avoir commis génocide contre les Palestiniens pendant le conflit à Gaza.

Le procureur général adjoint d’Israël pour Droit international, Gilad Noam, a rejeté ces accusations et a demandé au tribunal de « respecter la situation difficile » dans laquelle se trouve Israël. Cependant, la CIJ a été ferme et a maintenu sa décision d’arrêter l’opération militaire à Rafah pour éviter une catastrophe humanitaire encore plus grande, malgré les propos du général.

Crédit : Internet

L’ordonnance de la CIJ non seulement accroît la pression internationale sur Israël, mais pourrait également avoir des conséquences politiques assez importantes. Le procureur du Cour pénale internationale (CPI) a demandé des mandats d’arrêt contre les dirigeants du Hamas, ainsi que contre le Premier ministre de Israël, Benjamin Netanyahou, et le ministre de Défense, Yoav Gallant, pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité présumés lors des récentes attaques.

Source : Tribune

#Colombia

-

PREV Pendant le long week-end, 500 mille touristes ont visité la province de Cordoue
NEXT L’INDEC publie les prix de gros et les coûts de construction