Cordoue a vécu une autre relève traditionnelle de la garde au Cabildo – Mayo Patrio – Celebrando la Patria

-

La ville de Cordoue célèbre la traditionnelle Changement de la garde qui a commencé vers 19h20 et s’est terminé environ 20 minutes plus tard avec l’hymne national dans la mairie historique, en commémoration de la célébration du 214e anniversaire de la Révolution de Mai. C’est pour cette raison que la Municipalité a invité tous les résidents à participer à l’événement.

La fête nationale a commencé à 17h30 ce vendredi avec des centaines de Cordouans présents. Il peut également être suivi via streaming.

/Accueil Code Intégré/

Cérémonie de relève de la garde à l’Hôtel de Ville.

Vidéo

/Fin du code intégré/

La cérémonie est dirigée par le maire Daniel Passeriniaux côtés de responsables du cabinet municipal, de conseillers et d’invités spéciaux qui, après la cérémonie, participeront à la soirée du 25 mai au Teatro Libertador San Martín.

Mariano Almada, secrétaire de communication et culture de la municipalité de Cordoue.

/Accueil Code Intégré/

/Fin du code intégré/

Les participants ont apprécié le présentations artistiques de Rivera Folk et Nicolás Villa sur l’esplanade du Cabildo.

Ensuite, le relèvement de la Garde a été effectué par le Régiment d’Infanterie Parachute 2 “Général Balcarce”, avec la participation spéciale de la Musique Militaire “Boquerón”.

A la clôture, 3 000 litres d’eau ont été partagés avec les citoyens. chocolat chaud accompagné de churros.

Churros et chocolat chaud au Cabildo

Le directeur musical du groupe Boquerón, le capitaine Pablo Gabriel Sánchez, a indiqué dans une conversation avec Chaîne 3 que « la relève de la garde commence par l’entrée de la fanfare musicale puis l’entrée des autorités et du drapeau de guerre. “Ensuite, les sentinelles et une escouade de fusiliers sont remplacées.”

“Nous allons entrer avec la marche de l’Avenida de las Camelias et ensuite nous écouterons les marches traditionnelles de l’époque de la vice-royauté”, a-t-il ajouté.

401cd4e556.jpgPablo Gabriel Sánchez, directeur musical du groupe Boquerón

/Accueil Code Intégré/

/Fin du code intégré/

Reportage de Celeste Benecchi, Jorge Mercado et Gonzalo Carrasquera.


#Colombia

-

PREV Entraînement fermé, chaleur étouffante et inconnue sur la suite : Scaloni fera-t-il bouger le tableau ?
NEXT Le Front syndical universitaire réclame des salaires décents