Un grand papa pour “accueillir” Milei | Cordoue se prépare à recevoir le Président

Un grand papa pour “accueillir” Milei | Cordoue se prépare à recevoir le Président
Un grand papa pour “accueillir” Milei | Cordoue se prépare à recevoir le Président
-

“Je suis venu célébrer la Fête nationale avec le président Javier Milei”, a annoncé la présidence à travers ses réseaux sociaux. Le rendez-vous est à partir de 14 heures sur la Plaza San Martín, Cabildo de Córdoba. En parallèle, Les habitants de Cordoue lui préparent un “bienvenue” et ce midi, sur cette place du centre de la capitale de Cordoue, ils ont réalisé un “papa” distribuant des frites dans des cornets sur lesquels était écrit “Le pays n’est pas à vendre”, “Milei culiadazo”.

La phrase qui qualifie Milei avec l’adjectif cordouan par excellence fait partie un collectif culturel qui s’est développée dans la province méditerranéenne et diffuse ses interventions à travers les réseaux sociaux. “Parce que le Pacte de Mai, c’est livrer l’Argentine”ont-ils dénoncé sur les réseaux sociaux pour appeler les citoyens de Cordoue à se joindre aux actions de répudiation.

Avant l’arrivée du chef de l’État dans la province, où il espérait signer le Pacte de Mai et finira par accomplir un acte sans pacte, Des graffitis avec le message « Milei culiadazo » ont commencé à apparaître dans les rues de Cordoue.ce midi, ils ont réalisé le “papafritazo” et sur les réseaux sociaux ils ont diffusé une vidéo affichant un drapeau avec le même message dans l’Arco de Córdoba et dans d’autres lieux symboliques de la capitale provinciale.

Ce n’est pas la première action menée par ce groupe, mais ils avaient déjà répété les interventions dans la rue le 24 mars, avec le message “Il y en avait 30 mille”, quand sont également apparues des affiches interpellant la vice-présidente Victoria Villaruel, porte-parole de la croisade négationniste. .du gouvernement national. Le 23 avril, ils ont mené une deuxième action pour accompagner la “Marche universitaire fédérale” au cours de laquelle les lieux publics sont intervenus avec la phrase “Bientôt fermé faute de budget”.

https://www.instagram.com/p/C467VR8uYmt

Ce ne sera pas la seule action que Cordoue se prépare à recevoir Milei. La Association des travailleurs de l’État (ATE) a annoncé qu’il préparait un blocage des entrées principales de l’aéroport provincial et les routes qui la relient à la Plaza San Martín. Le syndicat a déclaré le chef de l’Etat “persona non grata” pour “sa politique d’ajustement et ses griefs constants contre l’Etat”.

“Le président a été frustré en signant le pacte, mais il ne devrait même pas pouvoir accomplir un acte sereinement. Le président doit savoir qu’il n’est le bienvenu dans aucune province. Avec sa politique, il les détruit toutes”, a dénoncé le Secrétaire général de l’ATE, Rodolfo Aguiar. D’autres syndicats des deux CTA et de la CGT devraient également accompagner les manifestations.

En raison de l’emplacement de l’Hôtel de Ville Historique, il est prévu que le centre de Cordoue soit, grâce à la mise en place du dispositif de sécurité, pratiquement blindé pour les manifestations. Le siège choisi par la présidence a derrière lui une longue histoire. Érigé en 1610, il fut le siège du gouvernement colonial, de la police et est actuellement le siège du Secrétariat à la Culture de la Commune.

-

PREV Quelles sont les mesures nécessaires pour reprendre le contrôle dans le Valle del Cauca ? Le gouverneur répond
NEXT On soupçonne l’ex de ma sœur, car il était toxicomane et psychopathe