Plaintes contre Logroño Deporte et les « mégaprojets inutiles et ruineux »

-

samedi 25 mai 2024, 08h17

| Mis à jour à 09h11.

Parmi les appels d’aujourd’hui au Reader’s Telephone, deux concernent Logroño Deporte. Bien que les plaintes proviennent de différentes raisons, l’une concerne les prix et l’autre la qualité des cours de natation. Le travail, la politique et l’hymne à Logroño sont les autres thèmes abordés à cette occasion.

  1. Prix ​​« abusif » à Logroño Sport

La section commence par un lecteur racontant une réclamation collective. “Nous sommes un groupe d’abonnés de Logroño Deporte et nous souhaitons porter plainte contre le prix abusif des activités qu’ils ont facturé au mois de juin proportionnellement à ce qu’ils nous facturent tout au long de l’année”, dit-il, ajoutant : ” Il nous semble que « c’est assez cher et il y a très peu d’activités ».

  1. “Pour ces génies et gourous politiques”

“Dédié à ces génies et gourous politiques”, préface le prochain lecteur. «Cela m’irrite qu’ils gaspillent un pâturage qui appartient à tous les Riojans et qui a été gagné avec sueur et larmes dans des mégaprojets inutiles et ruineux. Je commence par l’aéroport d’Agoncillo, où je m’attendais à une utilisation de 90 % et ils sont restés à 5,5 %. Un échec”. Selon lui, « c’est une dépense inutile, intolérable et inabordable que nous, les Rioyens, devons supporter jour après jour en payant des impôts. Une fortune jetée dans l’Èbre ou dans les poches de certains et on ne se réveille pas. «Nous sommes entourés de politiciens sans vision du présent ni de l’avenir et qui, petit à petit, éloignent notre communauté du leadership. « Ils sont incapables de voir la réalité », ajoute-t-il avant de passer à une autre infrastructure de communication. “Pour ne pas oublier les 70 millions de tous les habitants de la Rioja, que nous prenions ou non l’AP-68 ou que nous utilisions ou non le péage et que nous ayons ou non la Vía-T, punis de payer pour l’un des les autoroutes les plus chères d’Europe”, finit-il par s’indigner.

  1. «Déception avec les cours de natation»

María explique qu’elle va à la natation depuis longtemps car elle s’inscrit aux cours municipaux de natation. «J’ai décidé de suivre un cours de natation d’entretien à Lobete et les cours consistaient essentiellement en natation et pratiquement aucune technique n’était enseignée. Wow, ils ne font pas de corrections. Plus tard, j’ai découvert qu’il y avait un cours de perfectionnement et je me suis inscrit. Mais c’était un peu la même chose”, décrit-il. «Les cours consistaient à nager en faisant des séries. «Je me demande comment vous pouvez vous améliorer», demande-t-il. « S’ils ne vous donnent pas de technique ou ne l’influencent pas et ne corrigent pas les choses que vous faites mal et en tenant compte du fait qu’il y avait en moyenne huit personnes en classe et certains jours de moins, la vérité est que pour moi c’est a été une perte de temps. “Je suis enseignante et je me demande si c’est l’esprit de Lomloe appliqué à la natation publique”, laisse-t-elle en l’air.

Mari Carmen soutient pleinement un appel précédent. «L’autre jour, quelqu’un a dit que tous les enfants voulaient devenir fonctionnaires et je le soutiens à 100%. Aujourd’hui, ils ne veulent plus être maçons, plombiers, électriciens ou peintres parce qu’ils ne gagnent pas beaucoup plus et que les fonctionnaires travaillent à 5%, c’est le moins qu’on puisse dire. Si vous êtes une femme, vous pouvez faire du shopping pendant les heures de travail ; Ils vont prendre un café et prennent le temps qu’ils veulent et ils facturent le même prix sans payer ni badge… Cela ne me surprend donc pas que les enfants d’aujourd’hui ne veuillent pas avoir de travail. « Tous les fonctionnaires », souligne-t-il avec ironie.

Une plainte musicale. «Il est curieux de connaître l’hymne officiel de Logroño. Bon, d’accord, ça me semble très bien que certains aiment plus les paroles et d’autres moins, mais je ne comprends pas très bien que si c’est l’hymne officiel de Logroño, la chanson se termine par une longue vie à San Mateo. C’est-à-dire que si c’est l’hymne de Logroño, nous devrions dire vive Logroño ou vive San Bernabé, mais pas vive San Mateo. “Quelqu’un explique-le”, conclut-il en guise de coda pour la section d’aujourd’hui.

Avez-vous une plainte? Une manifestation? Un merci?

  • Répondeur automatique:

    Laissez votre message au 941 279105

  • WhatsApp :

    Laissez votre texte (ou un message vocal) au 690 879609, en indiquant qu’il s’agit de El Telephone del Lector

  • Le piment

    Si votre réclamation est accompagnée d’une photo, vous pouvez également nous l’envoyer au 690 879609, ou par email à [email protected]

Une intervention pour le sol « glissant » du parc

Le nouvel espace de loisirs canins du parc de La Ribera, affirme un citoyen de Logroño, “a rendu heureux les chiens et leurs propriétaires, mais il présente un inconvénient”. « Le sol au bord de la fontaine est très glissant. De nombreux chiens dérapent et subissent de mauvaises chutes et de violents coups contre les bancs, pourrait-on faire quelque chose pour éviter cela ?”, conclut-il.

Les règles du Téléphone du Lecteur

  • Faciliter

    le plus grand nombre d’appels, soyez bref, clair et concis dans votre présentation. Le journal respectera l’anonymat des lecteurs qui contactent cette section, mais il leur sera nécessaire d’indiquer leur nom et leur numéro de téléphone de contact, au cas où il serait nécessaire de vérifier l’origine de l’un des appels. En aucun cas les messages disqualifiants envers les tiers ne seront publiés. La critique politique des personnes et des institutions a son espace spécifique dans la section « Lettres au directeur », dans les pages Opinions du Diario LA RIOJA.

Ce contenu est exclusif aux abonnés

2€/mois pendant 4 mois

Êtes-vous déjà abonné? Se connecter

-

NEXT Les habitants de Catamarca disent au revoir à Silvia Pacheco en ligne