“Nous avons des joueurs donc nous n’avons peur de personne”

“Nous avons des joueurs donc nous n’avons peur de personne”
“Nous avons des joueurs donc nous n’avons peur de personne”
-

Jean Cordoue Il a été l’un des joueurs qui a gagné, durement et avec des buts, sa place en S.Élection en Colombie. Lors de la dernière date, la FIFA a marqué son premier but avec le maillot de la ligue majeure contre la Roumanie et est soutenue par sa bonne saison à Krasnodar. dans lequel il a terminé avec 18 buts en 32 matchs. Il était le troisième meilleur buteur de la Super League russe avec 15, derrière Mateo Cassierra, qui a terminé leader du classement des buteurs avec 18mais il n’a pas été convoqué au Tricolor.

L’attaquant du Choco a en effet marqué lors du dernier match de la Ligue contre le Dinamo Moscou de Jorge Carrascal, il connaît donc bien ce but. Cordoue, en dialogue avec les après-midi sportives de Sports d’escargotsfait référence au l’enthousiasme qui vient du fait d’être sur la pré-liste des 28 joueurs pour la Copa América et il est convaincu qu’il peut faire partie des 26 finalistes du concours.

“Nous sommes très heureux, il y a eu beaucoup de gens qui m’ont soutenu dans ce processus, qui m’ont aidé à ne pas abandonner, car ils savaient que cette opportunité allait se présenter, Dieu merci, elle est venue et j’ai essayé d’en tirer le meilleur parti. de celui-ci. La vérité est que j’ai appris à y aller doucement. Il y a toujours l’envie de faire partie de l’équipe nationaleune fois qu’on y est, et qu’on voit comment ça se passe, chaque joueur veut représenter son équipe. Je l’attendais avec impatience, j’attendais cet appel, Dieu merci, il m’a été donné et je vais en profiter de la meilleure des manières.», a-t-il commencé par dire.

L’envie d’atteindre la finale de la Copa América: “Je crois qu’il y a un bon groupe de personnes, ce qui est la chose la plus importante quand on a un groupe, dans le football, tout est plus facile et la qualité est fondamentale. Le bon travail qui a été fait est remarqué et nous allons nous battre. Cela ne va pas être facile, mais nous sommes partants pour de grandes choses. Allons-y étape par étape. C’est l’objectif, mais le chemin est long.

L’escouade: « Je crois que nous sortons pour jouer, pour gagner. En ce moment, nous avons des joueurs qui n’ont peur de personne, des joueurs de classe mondiale et avec le maillot de l’équipe nationale, le niveau est incroyable. Jouons face à face. “Tout le monde se prépare à gagner et nous le faisons.”

Manque de but en équipe nationale : “Je pense que ce sont des choses de football, tout le monde veut marquer, surtout en tant qu’attaquant, mais celui qui marque, que ce soit pour gagner et que celui qui marque marque. L’important c’est de gagner. »

Absence de Cassierra : “Nous n’avons pas parlé. Ce sont les décisions de l’entraîneur. C’est lui qui prend le dernier mot et aujourd’hui c’était notre tour et il sera sûrement là à un moment donné.

Ce que Lorenzo vous demande : « Lors du dernier match, il m’a demandé de faire ce que je sais faire. Mes points forts sont ma puissance et la façon dont je cherche le ballon devant le but et c’est ce qu’il m’a demandé.

Environnement dans l’équipe nationale : « Très calmement. C’est une des choses qui me surprend, la tranquillité qu’on respire, l’amitié, c’est incroyable. Tout le monde l’apprécie et quiconque arrive se sent chez lui.

-

PREV PDI : les homicides à Aysén ont augmenté de 50%
NEXT Système frontal au Chili : des pluies intenses élargissent le gouffre dans le bâtiment Reñaca