Minculturas parrainera une réunion des secteurs gouvernementaux pour revoir les engagements dans le cadre des accords de la Grève Civique pour le Salut et la Dignité du Chocó en juin

Minculturas parrainera une réunion des secteurs gouvernementaux pour revoir les engagements dans le cadre des accords de la Grève Civique pour le Salut et la Dignité du Chocó en juin
Minculturas parrainera une réunion des secteurs gouvernementaux pour revoir les engagements dans le cadre des accords de la Grève Civique pour le Salut et la Dignité du Chocó en juin
-

Quibdó, 24 mai 2024. (@Mincultura). Au cours de la Commission de suivi des engagements de la Grève Civique pour le Salut et la Dignité du Chocó à Quibdó, dirigée par le Ministère de l’Intérieur, les engagements acquis par les différents ministères lors de la Grève Civique du 29 mai 2017 ont été suivis.

Bien qu’aucun accord spécifique n’ait été conclu, une réunion de haut niveau aura lieu à Bogotá, en présence des représentants du Comité, du gouvernement du Chocó et des ministres des différents portefeuilles du gouvernement national.

« Nous reconnaissons la fermeté, mais aussi le respect avec lequel la réunion s’est tenue. La proposition est qu’ils nous donnent quelques jours pour pouvoir apporter une réponse claire et concrète le 4 juin. “Nous n’allons pas faire mauvaise figure sur Chocó”, a déclaré le ministre de l’Intérieur, Luis Fernando Velasco. En outre, le 3 juin, le ministère des Cultures, des Arts et de la Connaissance parrainera le suivi des accords avec tous les ministères du Plan National.

Bien que le soutien au gouvernement de changement ait été clairement exprimé, le peuple Chocó a affirmé qu’il n’avait pas encore réalisé de progrès concrets et a souligné l’importance de «une conversation franche“, ce qui nous permettra de parvenir à des conclusions qui orienteront les travaux pour respecter les accords.

“Nous n’allons pas faire mauvaise figure sur Chocó”, a assuré le ministre de l’Intérieur, Luis Fernando Velasco.

Le gouverneur du Chocó, Nubia Carolina Córdoba, l’a remerciée pour cet espace, a rappelé l’importance des engagements pris par l’État et a invité le gouvernement national à continuer de travailler. ““L’engagement était entre le peuple et l’État, c’est donc au Gouvernement de garantir que les accords avancent, mais face au peuple”, dit.

Pour sa part, le ministre de la Culture, des Arts et de la Connaissance, Juan David Correa, a mentionné les avancées dans le secteur culturel, comme l’appel à la formation d’artistes, mené par l’Université Technologique du Chocó, qui est réalisé à travers les Sons pour Programme de consolidation de la paix.

Entre autres actions, il a évoqué la livraison du Théâtre César Conto pour août 2025, pour lequel les travaux sont déjà en cours et un investissement de 15 milliards de pesos a été assuré pour poursuivre sa construction et la mise à disposition de ce lieu emblématique de la ville de Quibdó.

Enfin, Jhoana Valoyes, représentante de la table de la culture, a déclaré « Cela a été une table disciplinée et nous avons progressé grâce au fait que pour la première fois il y a un investissement important. Avec la culture, la paix se construit et une région se construit. La culture permettra à beaucoup de jeunes d’avoir de l’espoir.”

Cela pourrait vous intéresser : L’appel « Andares de Paz » annonce les groupes et organisations sélectionnés pour son édition 2024

-

PREV Vuelta a Colombia 2024 : classement général après l’étape 2
NEXT Un touriste dénonce le fait qu’au parc Centenario, à Carthagène, on fait payer « pour avoir touché les paresseux »