Antonio Casas donne la victoire à Cordoue

Antonio Casas donne la victoire à Cordoue
Antonio Casas donne la victoire à Cordoue
-

Cordoue : Lluís Tarrés; Albarrán, Carlos García, Castellano, Iván Rodríguez ; Recio (Isma Ruiz, min. 69), Álex Sala (Diarra, min. 63) ; Álvaro Leiva, Kike Márquez (Álex López, min. 76), Simo ; Antonio Casas (Adilson, minute 63).

Algésiras : Lavine ; Rafa Roldán (Sardinero, min. 76), Juan Rodríguez, Yac Diori, Sergio Santos ; Diego Esteban (David Martín, min. 69), Borja Fernández, Éric Montes (Admonio, min. 76), Zeki Díaz (Milosevic, min. 76) ; Iván Turrillo, López Pinto (Mario Fernández, min. 86).

But: 1-0, Antonio Casas (2′).

Incidents : Nouvel Archange. 7 040 spectateurs.

Arbitre: Domínguez Cervantes, ce qui était bien. Il a réprimandé les locaux Alex Sala et Antonio Casas, ainsi que les visiteurs Éric Montes et Juan Rodríguez.

voir la feuille de match

Un duel de simple formalité que Cordoue et Algésiras avaient devant eux. L’équipe verte et blanche, déjà en deuxième position assurée, a reçu une équipe d’Algésiras avec le salut finalisé.

Dès le coup de sifflet initial, une équipe de Cordoue avec une composition très inhabituelle a mis la pression, avec l’intention de mettre fin au duel le plus rapidement possible. Et il y est parvenu puisque, avant la deuxième minute, Lavín n’a pas réussi à lancer le ballon et Antonio Casas a récupéré le ballon, terminant à volonté et donnant ainsi l’avantage à son équipe. À partir de 1-0, les révolutions du jeu se sont ralenties et, même si Cordoue a tenté le plus sous l’inspiration d’Álvaro Leiva, les occasions ont brillé par leur absence jusqu’à ce que, juste avant la pause, Diori ait décoché un violent tir contre le local. traverse.

Déjà en seconde période, Algésiras offrait une meilleure version, tant dans son jeu que dans ses occasions, mettant en difficulté Lluís Tarrés. En effet, le gardien a dû intervenir lors d’un double arrêt peu après la reprise pour maintenir l’avance de son équipe. Ensuite, c’est Lavín qui a répondu en repoussant un tir lointain de Diarra pour maintenir le score. Et en se concentrant davantage sur les résultats du reste des matchs que sur les siens, Cordoue a terminé la saison régulière avec une victoire avec laquelle la rotation verte et blanche cherche à se justifier.

Malaga gagne grâce
à un doublé de Ferreiro

RM Castille : Fran; Jacobo, Carrillo, Asencio; Tobias (De León, 75′), Manuel Ángel (Édgar, 79′), Chema Andrés (Theo, 67′), Palacios (David González, 67′), Obrador ; Nico Paz (Víctor Muñoz, 67′) et Álvaro.

Málaga : Forgeron; Puga, Nelson Monte, Juande, Dani Sánchez ; David Ferreiro, Genaro (Dani Lorenzo, 65′), Sangalli (Gabilondo, 82′), Juanpe (Manu Molina, 46′), Kevin Medina (Antoñito, 75′) ; Roberto (Dioni, 46′).

Buts: 0-1, Ferreiro (15′) ; 1-1, Álvaro (33′) ; 1-2, Ferreiro (69e).

Incidents : Alfredo Di Stefano. 1 851 spectateurs.

Arbitre: Fernández Vidal, régulier. TA à Roberto et Juanpe.

voir la feuille de match

Victoire de Malaga dans le fief madrilène pour prendre la troisième place qualificative qui affrontera le Celta en séries éliminatoires. Le doublé de Ferreiro leur rapporte trois points très importants, même si les hommes de Pellicer ne se sont pas montrés aussi ambitieux que leur situation au classement l’exigeait face à un rival qui a compris le match comme un bon adieu.

Le but de Mwepu mérite la permanence d’At. Sanluqueño

Castellon : Schwake; Manu Sánchez, Alberto (Jacob Carney, min. 41), Jozhua (Jose Albert, 71′) ; Oscar Gil, Lottin ; Raúl Sánchez, Iker Punzano (Miñana, 71′), Nikita Iosifov ; De Miguel (Suero, 56′); et Veldwijk (Douglas Aurelio, 56′).

À. Sanluqueño : Samu Pérez ; Coke Andújar (Alex Rodríguez, 90′), Rojas, Fer Román, Cortijo ; Pablo Carbonell, Joaquín, Luis Vacas, Zaca Gaitán (Álex Guti, min. 61) ; Zelu (Talaverón, 82′) et Nwepu (Nacho Ramón, 82′). But : 0-1, Mwepu (64′).

Incidents : Nouveau stade Castalia. 6 970 esp.

Arbitre:
López Jiménez, bien. TA à Álex Guti, Álex Rodríguez et Pablo Carbonell. TR : Schwake (41′).

voir la feuille de match

Le champion Castellón a clôturé la phase régulière avec une nouvelle défaite à domicile. Avec un de moins dès la 41e minute, ils ont perdu contre l’Atlético Sanluqueño qui, grâce au but de Paco Mwepu, qui a dirigé un corner dans le filet, a évité la relégation dans la Deuxième Fédération. Les joueurs de Castellón ont raté un penalty à la 44ème minute avec un score de 0-0

El Recreativo offre une bonne réunion d’adieu

Des loisirs: Guille Centurión; Antoñito (Sergio Díez, 74′), Álex Gálvez, Raúl Navas, Rubén Serrano (Manu Galán, 63′), Rahim ; Paolo (Álvaro Bustos, 63′), David del Pozo ; Luis Alcalde (Alberto Trapero, 83′), Iago Díaz (De la Rosa, 63′) ; Caye Quintana.

Ibiza : Reynet; Javi Jiménez, Joseda (Jesús Álvarez, 73′), Eric Monjonell, Pepe Sánchez ; Roberto Olabe (Roberto Arroyo, 58′), Rubén Díez, Eugeni (Argüelles, 83′) ; Arturo (Fausto, 78′), Soko (Suleiman, 58′) ; Cédric.

But: 1-0, Álvaro Bustos (67′).

Incidents : Nouveau Colombien. 6 000 spectateurs.

Arbitre: Àvalos Martos, bien. TA à Olabe et Rubén Serrano.

voir la feuille de match

Bien qu’il ait perdu toutes les options pour participer aux séries éliminatoires pour la promotion au deuxième rang, Recre était clair sur le fait que la victoire était le meilleur cadeau qu’ils pouvaient offrir à leurs fans, et ce fut le cas. Le doyen a joué un jeu sérieux. Álvaro Bustos a marqué le seul but à 23 minutes de la fin après un superbe jeu de Caye Quintana

Dans un jeu sans rien
match, l’Atlético B revient

À. Madrid B : Iturbé ; L. Aguilar, Mariano (Halhal, 84′), Dani Martínez, Pablo Pérez ; Gismera, S. Guerrero ; Diego Bri (Mestanza, 62′), Cala (Joel Arumí, 84′), Salim (Taufik, 62′) ; A. Enfant (Nabil, 73′).

Murcie : Iker Piedra ; José Ruiz, Rofino, A. López, Marc Baró ; Larrea (Pina, 59′), Sabit (Enol Coto, 80′), Pedro León (Imanol, 80′) ; Álex Rubio (Amin, 72′), Burón (Rojas, 59′) et Carrillo.

Buts:
0-1, Pedro León (6′); 1-1, Cala (16′); 2-1, Diego Bri (19′) ; 3-1, but contre son camp de Carrillo (47e).

Incidents :
CD Majadahonda. 616 spectateurs.

Arbitre: Muñiz Muñoz, bien. TA à Gismera, Mestanza; Carrillo, Larrea et Marc Baró

voir la feuille de match

L’Atlético Madrid B termine la saison avec une victoire éclatante face à un Murcie qui s’est dégonflé. Pedro León donnait l’avantage aux Pimentoneros avec un but précoce que Cala se chargeait bientôt de neutraliser. Au milieu du vent rouge et blanc, le deuxième but est vite arrivé. Carrillo a fermé le compte malgré lui avec un but contre son camp

Antequera met la touche finale à une campagne sensationnelle

Antequera : galicien; David Rodríguez, Pavón (Fomeyem, 72′), Lautaro, Yeremy, Nacho Pais, Sousa, Txus Alba (Luismi Gutiérrez, 31′), Luismi Redondo (Tano, 83′), Ale García et Destiny (Topo, 46′).

Mélilla : José Salcedo; Álex Macías, José Caro, Moisés (Bandaogo, 80′), Loren (José Antonio, 46′), David Suárez, Yuste (Juanjo, 46′), Pablo Hernández (Antonio Cotán, 60′), Siddiki, Víctor Morillo et José Enrique (Dani García, 60′).

But: 1-0, Sousa (14′); 2-0, Taupe (51′) ; 3-0, Lautaro (85e).

Incidents : Le Mauli. 1 800 spectateurs.

Arbitre: Díaz Escudero, bien. TA à Pavon ; Loren, Siddiki et José Caro-

voir la feuille de match

Adieu avec la victoire d’Antequera dans une année historique. Contre Melilla, les locaux ont tout donné pour ravir leur équipe et même les jeunes Topo et Tano ont fait leurs débuts. Dans un jeu spectaculaire, avec une passe rabona de Luismi Redondo, Sousa a trouvé le chemin des filets (1-0). Le jeune Topo, après une passe de Luismi Guitiérrez, a marqué le deuxième. Et Lautaro a clôturé le score après un corner

Pastrana empêche l’Atlético Baleares de terminer dernier

À. Baléares : Jéro Lario David Forniés (Zalaya, 60′), Josep Jaume, David Navarro, Nana, Juanra, Ortega (Toni Ramón, 60′), George (Roberto, 60′), Pastrana, David Rodríguez et Nuha Marong (Villapalos, 60′).

Grenade récréative :
Pol Tristan ; Raúl Castro (Estació, 68′), Nico Van Rijn, Miki Bosch, Eu (Ibarrondo, 46′), Clavijo (Masllorens, 68′), Juanma L., Nils Mortimer (Heredia, 46′), Carlos Pérez (Eghosa, 75′), Mario González et S. Faye.

Buts: 1-0, Pastrana (33′) ; 2-0, Pastrana (44′) ; 2-1, Mario González (86′).

Incidents: Stade des Baléares. 200 esp.

Arbitre: Cánovas García-Villarrubia, régulier. TA à David Forniés; Nico Van Rijn.

voir la feuille de match

Deux buts de Víctor Pastrana en première mi-temps ont empêché At. Les Îles Baléares clôtureront leur participation à la Ligue en dernière position. Dans l’une des premières attaques des Baléares, Pastrana a ouvert le score d’un tir net au premier poteau. Ensuite, Pastrana lui-même a porté le score à 2-0 après une agitation dans la zone nasride. Mario, avec son but de la tête, réduit l’écart

Amère victoire pour un San Fernando qui passe en deuxième

Saint-Ferdinand : Diego Fuoli ; Luis Ruiz, Manu Farrando, Dani Molina, David Ramos, Dani Aquino (Marcelo, 83′), Fullana (Masogo, 78′), Ángel Sánchez (Nahuel Arroyo, 69′), Pau Martínez (Cristian Herrera, 46′), Yerai Dávila (Bibiany, 46′) et José Carlos.

Linares: Ernesto; Marín, Molina (Zaca, 77′), Verjaga, Varela ; Jannick (Álvaro Vázquez, 59′), Rodri ; Dani Perejón, Javi Duarte, Llorente (Alberto Moreno, 52′) ; Samu Corral (Antonio Luis, 59′).

Buts: 0-1, Dani Perejón (40′) ; 1-1, Bibiany (48′) ; 2-1, Cristian Herrera (53e).

Incidents : Baie Sud ibéro-américaine. 7 000 esp.

Arbitre: Conejero Sánchez, bien. TA à Javi Duarte.

voir la feuille de match

Amère victoire de San Fernando qui ne lui permet pas d’éviter la relégation. Linares a pris l’avantage grâce à un tir personnel de Dani Perejón. En seconde période, Bibiany a récupéré le ballon dans la surface, a quitté ses marqueurs et a marqué le match nul. Et Cristian Herrera, après une passe de Molina, a porté le score à 2-1. Linares a poussé jusqu’au bout et a eu des occasions d’égaliser

Alcoyano bat Intercity dans un affrontement sans conséquence

Alcoyano : José Perales ; Javi Antón, Álvaro Vega, Primi, Farru (Sergio Nieto, 86′) ; Imanol, Albisua; Armental (Kike Carrasco, 71′), Juanan (Sergio Gil, 86′), Agüero (De Palmas, 71′) ; et José Lara (Pradera, 71′).

Interurbain : Pol Freixa; Guillem Jaime, Mendibe (Paredes, 82′), Álvaro Pérez, Cris Romero (Leo Vázquez, 82′) ; Undabarrena, Angong (Martin Bellotti, 65′) ; Moha Traoré, Xemi Fernández (Blum, 70′), Pol Roigé (Simón, 82′) ; et Emilio Nsue.

But: 1-0, José Lara (2′).

Incidents: El Collao. 2 000 spectateurs.

Arbitre: lManrique Antequera, bien. Pas de cartes.

voir la feuille de match

Victoire serrée d’Alcoyano sur Intercity, lors du match de rivalité d’Alicante, sans conséquence pour les deux. Avant la deuxième minute, les locaux prenaient l’avantage grâce à José Lara. Puis, à la 14e minute, Emilio Nsue a failli égaliser, mais le ballon s’est écrasé sur le poteau défendu par José Perales. La seconde mi-temps a été très longue

Mérida renverse le score contre Ceuta à la reprise

Mérida : Dani Vicente; Parada, Bonaque, Eliseo, Acosta, Sandoval (Padilla, 65′), Mizzian (Buje, 81′), Beneit (Ben Hamed, 56′), Álvaro Juan (Javi Martín, 46′), Pipe et Elejalde (Dario Serra, 56’).

Ceuta: Stopajnik; Alain, Capa (Fran Rodríguez, 71′), Samedi, Danese, Manu Rico, Jota (Sofiane, 65′), Pablo (Cristian, 71′), Doncel (Aisar, 81′), Ñito González (Lolo González, 71) et Dani Romera.

Buts: 0-1, Dani Romera (35′) ; 1-1, Mizzian, stylo. (41′). 1-2, Doncel (44e) ; 2-2, Javi Martín (50′); 3-2, Tuyau (70′).

Incidents : Stade romain José Fouto.

Arbitre: Gonzalo Sánchez, bien. TA à Luis Acosta; Capa et Manu Rico.

voir la feuille de match

Mérida a clôturé le championnat avec une autre victoire, cette fois contre Ceuta. Dans un jeu d’idées et de retours, dans lequel personne n’avait rien en jeu, l’équipe locale a fini par gagner par la foi. Dani Romera, après une passe de Pablo, a marqué pour le Maquereau et Mizzian a égalisé avec un penalty. Avant la pause, Doncel, avec un superbe but, portait le score à 1-2. Javi Martín, dans un mur avec Mizzian, a égalisé et Pipe a signé le retour

-

PREV TyC Sports, LIVE : où suivre l’équipe nationale d’Argentine contre. Canada, à la télévision et en ligne
NEXT Ils évalueront 70 projets à exposer au Centre Culturel Alberdi et à la Maison des Cultures