Yoreli Rincón a répondu à Cata Usme après une déclaration sur le « veto » dans l’équipe nationale colombienne, qu’a-t-elle dit ?

Yoreli Rincón a répondu à Cata Usme après une déclaration sur le « veto » dans l’équipe nationale colombienne, qu’a-t-elle dit ?
Yoreli Rincón a répondu à Cata Usme après une déclaration sur le « veto » dans l’équipe nationale colombienne, qu’a-t-elle dit ?
-

16h41

Depuis 2019, une rumeur plane sur le football féminin colombien : la Fédération colombienne de football aurait déposé un prétendu veto contre des joueurs comme Antioqueña Isabelle Echeverri et le santanderien Yoreli Rincónqui ont participé au processus qui a conduit au « boom » du football féminin dans notre pays.

Le problème n’était pas résolu à l’époque. C’est pourquoi à chaque fois, depuis, un appel pour l’équipe féminine est lancé, est remis sur la table de discussion.

Le 21 mai, l’entraîneur de Valle del Cauca Angelo Marsiaglia a annoncé la liste des joueurs 23 joueurs convoqués pour les matchs amicaux qui seront joués l’équipe nationale colombienne contre le Venezuela en juin prochain.

Ces réunions s’inscrivent dans le cadre du processus de préparation du Jeux Olympiques de Paris 2024, dans lequel l’équipe féminine sera la seule représentante du pays en football.

Parmi les convoqués figurent 12 joueurs de la salle louée, où se joue actuellement. Parmi eux, 4 sont originaires América de Cali, 3 de Nacional, 2 de Deportivo Cali, un de Millonarios, Santa Fe et Llaneros FC

Cependant, il ne figurait pas sur la liste. Yoreli Rincónl’une des joueuses les plus remarquables, tant par son niveau de football que par le leadership qu’elle a dans la Ligue féminine colombienne 2024. Voyant qu’elle n’a pas été convoquée, le sujet du veto a immédiatement recommencé à revenir.

« Combattez » avec Cata Usme

Vendredi dernier, la capitaine de l’équipe senior féminine, Catalina Usmé, Il s’est entretenu avec le portail Deportes Sin Tapujos. Dans l’interview accordée à ce média, le buteur historique de l’équipe nationale a assuré : « Je n’ai jamais entendu parler de problèmes de veto dans l’équipe nationale colombienne. Yoreli Rincón n’est plus dans le processus depuis un moment.

Il a ensuite ajouté que c’est une question qui ne les concerne pas, que c’est à cela que sert le staff technique de l’équipe nationale, choisir les joueurs qu’ils considèrent comme les plus en forme et qu’ils se consacrent uniquement à jouer.

Peu de temps après que les paroles d’Usme furent connues, Yoreli s’est exprimé sur le sujet : sur son compte X (anciennement Twitter), il a trillé la phrase « Empathie », accompagné de quelques applaudissements.

Rincón (30 ans), milieu de terrain créatif, n’a plus joué avec l’équipe nationale depuis six ans. La dernière fois qu’il l’a fait, c’était le 23 avril 2018, lors du duel contre le Brésil pour la Copa América qui s’est joué sur le territoire chilien. Après cela, même si elle jouait dans le football européen, ils ne l’ont plus rappelée.

-

NEXT Les habitants de Catamarca disent au revoir à Silvia Pacheco en ligne