Ils expulsent deux dangereux fugitifs brésiliens, l’un d’eux lié au Commandement Rouge

Ils expulsent deux dangereux fugitifs brésiliens, l’un d’eux lié au Commandement Rouge
Ils expulsent deux dangereux fugitifs brésiliens, l’un d’eux lié au Commandement Rouge
-

Ce samedi, la Force spéciale de lutte contre le trafic de drogue (Felcn), dirigée par le vice-ministre de la Sécurité citoyenne, Roberto Ríos, a procédé à la expulsion de deux dangereux citoyens brésiliens, avec un casier judiciaire chargé. L’un d’eux était lié à l’organisation criminelle appelée « Comando Vermelho ».

Hier (vendredi 24/05/24), dans la capitale de Santa Cruz, cela a été réalisé la capture de Luiz Antonio Alves De Souzaconnu sous le nom de « Tony Maconha » ou roi Da Maconha, qui était sous le coup d’une ordonnance de prison de la Cour de justice de l’État du Mato Grosso, au Brésil.

Le ministre du Gouvernement, Eduardo Del Castillo, a indiqué que le travail de renseignement en collaboration avec ses homologues brésiliens avait permis détecter la présence de l’individu à Santa Cruz, puis l’appréhender. Aujourd’hui, l’individu a été transporté par hélicoptère depuis les installations des Diables Rouges jusqu’à la frontière où il a été remis aux autorités du pays voisin.

Luiz Antonio Alves transféré des Diables Rouges à la frontière brésilienne

Lié au commandement Vermelho

A Cochabamba, des agents de renseignement Le Brésilien Luiz Gomez Da Silva a été capturé, qui s’est déplacé sur le territoire bolivien sous la fausse identité de Luiz Pardo Da Silva. Au moment de sa réduction, il était en possession de substances contrôlées.

Del Castillo a rapporté que l’homme Il est membre de la redoutable organisation criminelle Comando Vermelho.et dans son pays, il était recherché pour homicide, organisation criminelle et autres délits.

De la même manière, les hommes en uniforme et le vice-ministre Ríos Ils l’ont emmené à la frontière avec le Brésil pour y être remis.

Lire aussi

Sainte Croix

Paulinho, le Brésilien accusé de trafic de drogue et d’organisation de rodéos taurins à Chiquitania, est envoyé à Palmasola

Malgré son riche passé dans son pays d’origine, Paulinho a vécu plus de 10 ans à San Matías, où il possède une propriété d’élevage et possède le plus grand amphithéâtre de rodéo de l’est de la Bolivie.

-

NEXT Guayacanal a célébré sa fête provinciale