La presse officielle annonce l’importation de voitures à Cuba : et le blocus ?

La presse officielle annonce l’importation de voitures à Cuba : et le blocus ?
La presse officielle annonce l’importation de voitures à Cuba : et le blocus ?
-

La presse officielle du régime cubain promeut l’importation d’automobiles sur l’île, même si le discours gouvernemental repose sur la justification de l’embargo comme responsable des limitations et de la débâcle économique du pays.

Le portail Cubadébat affirme que « l’importation de voitures à Cuba a connu une croissance significative au cours de l’année 2023, portée par l’approbation de la loi 83 du Conseil des ministres, législation qui a ouvert les portes aux citoyens cubains pour importer des voitures neuves ou d’occasion ».

Il souligne que l’île est devenue l’un des marchés d’importation de voitures à la croissance la plus rapide.

Ce sont les particuliers qui ont acheté le plus de voitures, représentant 40% des importations, et ont opté pour les voitures électriques en raison des avantages fiscaux et des faibles coûts d’entretien, souligne le journal.

Il souligne également que sur l’île, les marques les plus achetées sont Changan, BYD, Wuling et Hozonauto, avec des modèles tels que Lumin, Seagull, SongPlus Yuan Plus, Bingo, Neta V et Neta U.

Cubadebate promeut « la fiabilité et la qualité du marques japonaises“, et annonce que les modèles Toyota tels que Hilux, Hiace, Corolla, Fortuner et RAV4 ; le camion Mitsubishi L200 ; et les modèles Suzuki tels que Swift, Spresso et Ertiga, sont les marques les plus demandées par les micro, petites et moyennes entreprises du pays. .

De même, il fait la promotion de l’agence ATR Export qui, selon le journal, dispose d’un service après-vente qui “assure la satisfaction du client à long terme”.

Cubadebate évite de parler de l’importation de voitures en provenance des États-Unis, où l’année dernière des voitures de diverses modalités valaient presque 10 millions de dollarsselon les statistiques du Conseil économique et commercial américano-cubain (USCTEC).

En 2023, ils ont été importés sur l’île véhicules neufs d’une valeur de 357 442 $voitures d’occasion (4 385 612 $) et camping-cars (186 500 $).

Ceci, malgré le fait que le régime fonde son discours sur les prétendues interdictions de l’embargo.

-

PREV Vacances à Neuquén : quel jour le stationnement est-il payant et comment fonctionnent les bus ?
NEXT On dit que Morena avait une relation toxique avec son ex-petit-ami