Le Service géologique a signalé une augmentation de l’activité sismique du volcan Puracé (Cauca)

Le Service géologique a signalé une augmentation de l’activité sismique du volcan Puracé (Cauca)
Le Service géologique a signalé une augmentation de l’activité sismique du volcan Puracé (Cauca)
-

20h03

Il Service géologique colombien (SGC) a rapporté ce samedi que depuis vendredi jusqu’à cet après-midi activité sismique associé au mouvement des fluides à l’intérieur du volcan Puracé a eu une augmentation par rapport aux niveaux signalés la semaine dernièreen termes de nombre d’événements et d’énergie libérée par ceux-ci.

Cela pourrait vous intéresser : le Machín, le pot sifflant de la géologie colombienne, s’est réveillé et c’est ainsi que se déroule la vie dans le cratère.

Selon l’entité, ces signaux sismiques pourrait être associé à des émissions de gaz contenant une certaine teneur en cendresmais a indiqué que jusqu’à présent, ils n’ont pas pu être confirmés visuellement en raison du mauvaises conditions météorologiques.

Le bulletin extraordinaire du SGC a rapporté que dans les images obtenues vendredi après-midi grâce aux webcams, on a observé que le dégazage à l’intérieur du cratère et dans la fumerolle latérale n’a pas atteint le sommet du volcan.

Cependant, l’entité a expliqué que les mauvaises conditions ne nous ont pas permis d’observer s’il y avait des changements dans la dynamique du dégazage.

En revanche, le Service Géologique a indiqué que L’état d’alerte de Puracé continue en orange et a expliqué que même s’il est possible que les niveaux d’activité sismique diminuent ou soient oscillatoires, “cela Cela n’implique pas que le volcan soit revenu à ses niveaux normaux d’activité”.

En ce sens, le bulletin insiste sur le fait que pour abaisser le niveau d’alerte jaune « il faut un temps raisonnable pendant lequel tous les paramètres surveillés sont évalués et des tendances sont déterminées, ce qui peut indiquer une plus grande stabilité».

Dans ce contexte, il a annoncé que s’il y avait une accélération des processus suggérant une éruption imminente, “le niveau d’alerte passerait au rouge”.

Enfin, le SGC a recommandé à la communauté avoisinante de suivre toutes les instructions du Unité Nationale de Gestion des Risques de Catastrophes (UNGRD) et les autorités locales, ainsi que ignorer les messages qui circulent sur les réseaux sociaux et cela ne vient pas de sources officielles.

Pour lire plus d’actualités sur la politique, la paix, la santé, la justice et l’actualité, visitez la section Colombie d’EL COLOMBIANO.

-

PREV Ce qui manquait est arrivé à Santiago : des salves d’artillerie pour le navire-école de la marine vénézuélienne
NEXT Entre promesses et réalités – Diario Río Negro