Ils soulignent le renforcement du dialogue avec les différents syndicats de Misiones “qui ont réellement la volonté de parvenir à des accords”

Ils soulignent le renforcement du dialogue avec les différents syndicats de Misiones “qui ont réellement la volonté de parvenir à des accords”
Ils soulignent le renforcement du dialogue avec les différents syndicats de Misiones “qui ont réellement la volonté de parvenir à des accords”
-

Le ministre des Finances, Adolfo Safrán, a rencontré la semaine dernière différents syndicats et associations de travailleurs de la province dans le but de continuer à renforcer le dialogue avec tous les secteurs.

D’une part, il a tenu une réunion à laquelle ont participé José Giménez, secrétaire général de la CGT Misiones, ainsi que des représentants du Syndicat des travailleurs et employés du sucre (SOEAM).

Diverses réunions ont également eu lieu avec des représentants des travailleurs de l’IPRODHA, de l’Institut de Sécurité Sociale (IPS), du Syndicat Unique des Employés des Loteries et Casinos (SUELYC-IPLyC), ainsi que de l’Association du Personnel des Agences de Contrôle (APOC). Cour des Comptes).

Safrán a commenté que ces réunions avaient pour but d’expliquer la portée de l’augmentation salariale de mai « et nous avons également convenu de convoquer des tables sectorielles avec les différents secteurs dans le but permanent de promouvoir des canaux de dialogue dans la recherche de la paix sociale et du bien-être. être missionnaire parmi tous dans ces moments très complexes que nous traversons.

En outre, la semaine dernière, des réunions ont eu lieu et des accords ont été signés avec les secteurs de l’enseignement, de la santé et de l’administration centrale, « avec lesquels nous avons établi les augmentations annoncées par le gouverneur Hugo Passalacqua et qui sont maintenant disponibles pour consulter les recettes salariales à travers le système SIAP (http://sueldos.siap.misiones.gob.ar/Ingreso/)”.

“Je tiens à souligner que du gouvernement provincial, nous sommes toujours disposés à dialoguer avec tous les secteurs syndicaux qui ont réellement la volonté de parvenir à des accords et qui n’encouragent pas des attitudes violentes et extorsionnistes, comme c’est le cas des dirigeants qui ont perpétré les attentats. à l’Assemblée législative jeudi dernier », a observé le chef du portefeuille économique provincial.

#Argentina

-

NEXT Les habitants de Catamarca disent au revoir à Silvia Pacheco en ligne