La réaction de Rolando Figueroa avec Guillermo Francos, après les changements de gouvernement de Milei

-

Le gouverneur de Neuquén, Rolando Figueroa a félicité Guillermo Francos hier soir pour confirmation comme neuf Chef d’état-major de la Nation, après les changements de gouvernement définis par le président Javier Milei. Le président entretient de bonnes relations avec le responsable, qui faisait le lien avec les provinces en tant que ministre de l’Intérieur. Il remplacera désormais la place de Nicolas Poséqui a présenté sa démission du poste qu’il avait occupé en décembre.

Les changements apportés par Milei laisseront Francos au poste de chef d’état-major mais le garderont en charge de l’Intérieur, ce qui sera rétrogradé au rang de secrétaire pour la première fois. À ce poste restera son numéro deux, Lisandro Catalán.

Pour autant qu’il puisse le savoir Journal du RÍO NEGRO, Figueroa a contacté Francos hier soir pour le féliciter lorsque le bureau du président Javier Milei lui a annoncé la nouvelle. Il avait déjà eu plusieurs rencontres avec le responsable, en raison de son rôle de négociateur avec les provinces, avant même son entrée en fonction.

Cela a également été le principal articulateur pour parvenir à un consensus autour de la Loi fondamentale.

Le gouvernement s’attend à ce que ce soient les Franco qui continuent d’être en charge des relations avec les gouverneurs, malgré le récent remaniement ministériel.

Avec Catalán, qui sera officiellement responsable du ministère de l’Intérieur, Figueroa avait déjà partagé au moins une réunion en compagnie de l’actuel chef de cabinet. A priori, le changement de rang n’impliquerait pas d’inquiétude pour l’administration Neuquén.

Changements dans le gouvernement Milei : crédits, travaux et loi sur les bases


Le gouvernement de Rolando Figueroa a un agenda ouvert avec le gouvernement national qui comprend la négociation de la Loi des Bases, actuellement en discussion au Sénat de la Nation, mais aussi des sujets liés aux travaux et aux autorisations d’endettement.

Le président négocie avec le gouvernement national l’autorisation de contracter des crédits, principalement auprès d’organisations internationales comme la Banque d’Amérique latine et des Caraïbes (CAF), et de réactiver les travaux publics à Neuquén.

Concernant la Loi de base, le gouvernement est intéressé par la sanction du Régime d’incitation aux grands investissements (RIGI)pour le coup d’accélérateur que cela donnera au projet GNL d’YPF et Petronas, mais reste en désaccord avec la restitution de l’impôt sur le revenu.

-

PREV Ils ont annoncé une grève dans le métro pour ce mercredi en raison de la suspension d’un dirigeant syndical
NEXT Derniers préparatifs pour le Festival d’Été de Cienfuegos – Radio Rebelde