Bonilla et Monténégro s’affrontent sur l’avenir des commissions dans la réforme des retraites

Bonilla et Monténégro s’affrontent sur l’avenir des commissions dans la réforme des retraites
Bonilla et Monténégro s’affrontent sur l’avenir des commissions dans la réforme des retraites
-

La polémique sur la réforme des retraites, l’un des projets phares du gouvernement national, pique et se propage, et ouvre un autre chapitre de la polémique entre les membres de l’Exécutif et le secteur privé.

Ce lundi, le ministère des Finances a publié une lettre dans laquelle le chef du portefeuille, Ricardo Bonilla a répondu à Asofondos, le syndicat AFP, sur la polémique sur les hautes commissions que Colpensiones recevra -de l’État- après l’entrée en vigueur du projet de loi, au milieu de l’année prochaine.

Santiago Monténégro, président d’Asofondos, havait exprimé dans une lettre envoyée à Bonilla sa préoccupation que Colpensiones facturerait une commission de 6,25% pour l’administration du nouveau systèmece qui représenterait 2,3 milliards de dollars pour ces dépenses.

“C’est une augmentation, je le répète, de plus de 65% dans la rubrique frais d’administrationqui sera escompté parmi les 25 millions de membres. Si les 6,25% accordés aux Colpensiones étaient limités aux mêmes 3,7% que les administrateurs facturent aujourd’hui, il y aurait plus de ressources économisées pour les générations futures.», a déclaré le Monténégro dans la lettre.

Aujourd’hui, les commissions qui recevoir des fonds privés sont de 3,7 %, ce qui représente une injection de 1,4 milliard de dollars.

La réponse de Bonilla

Parmi les points soulevés par le ministre des Finances, Ricardo Bonilla, il faut souligner que les fonds ont obtenu des revenus de 503 milliards de dollars sur la période 2010-2023, dont 276 milliards de dollars provenaient de contributions collectées et le solde, 230 milliards de dollars, correspondait à des retours financiers.

« S’il n’y a pas de cotations, président, il n’y a pas de flux et aucun stock ne se constitue ; penser que Cela ne fait que croître grâce aux rendements, c’est ignorer la base du système, qui est les affiliés et leur contribution mensuelle.« Bonilla a déclaré dans la lettre.

Ensuite, le responsable du Trésor a interrogé les fonds de pension sur l’existence d’une série de commissions. “Je suis préoccupé par le fait que depuis la séance plénière du Sénat, il y a eu une approbation dispersée des commissions, par flux, par bilan et par résultat, qui ne sont pas quantifiés, qu’ils visent une proportion donnée et cherchent à priver le gouvernement de sa capacité de régulation ; C’est inacceptable et je demande du bon sens à cet égard.», a mentionné le ministre Bonilla.

Le propriétaire du portefeuille économique mentionne une commission pour flux de cotation (0,8%) ; une commission sur stock ou solde total (0,7%) et une éventuelle commission sur résultat. “Trois commissions qui peuvent atteindre 4 milliards de dollars annuellement et sur lesquelles nous exigeons de la transparence et la capacité de réglementer. Je n’ai vu aucune déclaration à ce sujet”, a déclaré Ricardo Bonilla.

Le ministre des Finances Oui, il était favorable à l’ouverture de cette section. du projet cherchant à apporter de la clarté à tous les acteurs. “Pour tous les acteurs, actuels et futurs, cherchant à éviter des impacts élevés sur l’accumulation de comptes affiliés.“, dit.

Que manque-t-il au texte pour être approuvé dans son intégralité ?

Le gouvernement national est confronté à l’approbation finale de la réforme des retraites contre la montre, avec un seul débat restant, lors de la séance plénière de la Chambre des représentants et ad portas le 20 juin. délai législatif. Camilo Cuervo, associé de la société Holland & Knight, a déclaré qu’à son avis, le projet n’obtiendrait pas l’approbation finale.

“Le quatrième débat est peut-être le plus difficile, en raison de tous les obstacles, les récusations, mais aussi à cause de l’atmosphère qui règne en raison des scandales politiques», a déclaré Cuervo.

-

PREV Aníbal Ulman, leader de Los Majestuosos del Chamamé, est décédé
NEXT Colo Colo vs Colegio Quillón : vente de billets pour la Copa Chili