RM à La Rioja : « Pour nous, le Mariathon est un profond acte de foi et de charité »

-

mardi 28 mai 2024

28/05/2024 – Pendant le Mariathon, dans le programme de Catéchèse, nous faisons naître le lien de communion entre les projets qui se réalisent en Argentine, et quelle est la relation de ce qui se fait simplement ici, avec un monde qui a reçu et reçoit le signal de María et de sa radio sur chaque continent.

Le premier jour de la semaine, nous avons appris la présence de Radio María à La Rioja et du projet Mariathon au Nigeria. Le Père Javier Soteras s’est entretenu avec Patricia, une volontaire de La Rioja qui nous a partagé ce que Radio María signifie dans cette ville : « Nous possédons l’usine de transmission depuis environ 2006, 2007, et elle est située sur une propriété qui a été concédée par l’évêché, et elle est entretenue, nous avons appelé ce petit endroit « la petite maison de Marie »., et nous avons un bénévole nommé Víctor, nous avons son aide, nous l’entretenons et prenons soin d’elle. Je veux aussi me souvenir avec gratitude, car au début de Radio María, nous avions deux messieurs qui étaient aux commandes au début, M. Palmieri et M. Delio Casas, donc nous voulons les remercier infiniment.

Le père Javier lui a demandé ce que l’arrivée de Radio María signifiait dans la vie de toute la famille, et Patricia a partagé que c’était la sérénité et la paix dont ils avaient besoin face à la maladie de leur père qu’ils avaient du mal à gérer.

Patricia a partagé qu’à La Rioja, « les volontaires sont organisés dans ce que nous appelons CAPASDE, qui est le centre d’animation pastorale, et petit à petit, en se rapprochant des paroisses, des communautés, ils ont uni leurs forces (…) Notre pilier sont les cénacles, la prière vient en premier, dans la province de La Rioja il y en a 7 et ils se trouvent à l’intérieur où cette union communautaire est nécessaire pour que nous priions tous pour tous. Le point fort ici c’est l’espace missionnaire, nous voulons vous dire que nous faisons du Mariathon toute l’année, nous continuons à sortir, dans les paroisses, dans les écoles, en partageant nous faisons connaître ce que fait la radio et nous apprenons de chacun des auditeurs que nous rencontrons. Nous avons la zone de travail caritative, qui est Bethléem Nazareth. Nous fréquentons l’Hôpital Mère et Enfant les mardis et jeudis, le jeudi nous prions le chapelet avec les mères, nous n’assistons pas seulement ces mères qui viennent souvent de l’intérieur de la province, avec ce besoin de les accompagner, de les tenir, de les serrer dans leurs bras. C’est ce qui m’a permis de devenir bénévole pour ce projet Bethléem Nazareth. C’est ressentir cet amour, cet amour que Dieu a déversé sur notre famille, ce câlin qui nous a permis de transformer nos vies, pourquoi ne pas le remercier en pouvant se rapprocher de ces mères et profiter, pas seulement profiter, mais célébrer. cette vie, parce que c’est le projet Bethléem Nazareth. Depuis les mois où nous les aidons, il y a environ 80 mères (…) par semaine, nous aidons 8 mères».

Après le témoignage de Patricia, nous avons entendu parler du projet Mariathon au Nigeria, qui consiste à installer 8 nouvelles fréquences pour continuer à apporter la lumière de l’Évangile, à : Lagos, Calabar, Ogoja, Sokoto, Yola, Nsukka, Ijebu-Ode et Otukpo.
Les évêques nigérians souhaitent que Radio Maria couvre tout le territoire pour de nombreuses raisons : pour apporter la prière dans les foyers, pour faciliter l’évangélisation dans les villes, et surtout dans les villages, où vit la grande majorité de la population.
Nous partageons à l’antenne les paroles du Père Zaccaria Samjumi, Secrétaire général du Secrétariat catholique du Nigeria.

Nous vous invitons à écouter la note complète.

-

PREV Ils ont libéré tous les détenus fintech
NEXT De combien d’argent un jeune homme vivant seul à Tucumán a-t-il besoin par mois ? Une influenceuse a détaillé ses dépenses et fait sensation