Ils demandent des mesures de précaution à la Commission interaméricaine des droits de l’homme en raison de la situation à Cauca

Ils demandent des mesures de précaution à la Commission interaméricaine des droits de l’homme en raison de la situation à Cauca
Ils demandent des mesures de précaution à la Commission interaméricaine des droits de l’homme en raison de la situation à Cauca
-

dans le cadre de l’événement symbolique “SOS Cauca”, qui a réuni des parlementaires de différents partis sur la Place Bolívar Une demande a été déposée auprès de la CIDH pour l’adoption de mesures conservatoires visant à sauvegarder les droits humains des habitants de 11 municipalités du Cauca. qui se trouvent actuellement dans une extrême vulnérabilité en raison des combats sur le territoire. Les récentes attaques perpétrées par l’état-major central ont fait trois morts parmi les policiers et ont provoqué le déplacement et le confinement de centaines de familles dans des municipalités comme Suárez, Argelia, El Tambo, Miranda, Caloto et Toribío.

Le représentant à la Chambre, Óscar Rodrigo Campo Hurtado, de Cambió Radical, a déposé la demande le 28 mai et a lancé un appel humanitaire des membres du Congrès aux organisations internationales. L’appel des députés vise à apporter un plus grand soutien à la population caucasienne menacée par l’intensification de la confrontation armée dans le département.

“L’intervention institutionnelle et humanitaire du gouvernement national doit envisager une stratégie globale qui comprend la préparation et le renforcement des capacités pour fournir protection, abri, nourriture, conditions minimales de subsistance, santé et éducation, et ensuite évoluer vers une réparation globale. ” a déclaré le député Campo Hurtado.

Les membres du Congrès de plusieurs partis ont demandé une aide humanitaire au système des Nations Unies en termes de nourriture, de médicaments, d’abris et de soins psychosociaux. Les parlementaires qui ont assisté à l’événement ont convenu que le gouvernement national n’a pas fourni aux victimes une protection et des soins humanitaires adéquats.

SANTIAGO MALAGÓN RESTREPO – ÉDITORIAL POLITIQUE


#Colombia

-

PREV Mouvement sportif 65 x 60 = Fidel avance dans l’EIDE Lino Salabarría Pupo de Sancti Spíritus – Radio Sancti Spíritus
NEXT Les habitants de Catamarca disent au revoir à Silvia Pacheco en ligne