Ils ont coupé l’approvisionnement en GNC dans les stations-service de Cordoue

Ils ont coupé l’approvisionnement en GNC dans les stations-service de Cordoue
Ils ont coupé l’approvisionnement en GNC dans les stations-service de Cordoue
-

Dans un scénario de pré-urgence énergétique, ils ont coupé l’approvisionnement en gaz naturel comprimé (GNC) dans les stations-service Cordoue. La mesure atteint quelque 380 établissements dans la province, était-il prévu en Télésoir.

La décision a été communiquée Écogaz ce mardi. Dans la notification envoyée aux gareurs, ils ont affirmé qu’il s’agissait de «dans le but de préserver la consommation prioritaire du territoire».

+ VOIR PLUS: En raison de l’augmentation des taxes, l’essence augmente : depuis quand et combien coûte un litre à Cordoue

Dans cette situation, ils leur ont demandé «Suspendre complètement la vente de gaz naturel jusqu’à nouvel ordre». Outre Cordoue, la suspension concerne également les gares des provinces de La Rioja et Catamarca.

Dans le même communiqué, ils ont prévenu que « le non-respect ou le respect partiel de cette instruction les rendrait sous réserve de l’application d’amendes et/ou pénalités réglementaires et/ou contractuels qui correspondent, y compris celui de l’arrêt physique du service conformément à la réglementation en vigueur.

La situation dans les stations-service de Cordoue.

Augmentation de l’essence

La coupure de l’approvisionnement en GNC intervient avant augmentation des prix du carburant prévu à partir du samedi 1er juin. Ceci à cause du mise à jour fiscale qui impacte directement le cuivre essence et diesel.

Selon la résolution publiée au Journal Officiel, le président Javier Milei a autorisé le dégel de cette taxe qui sera répercutée sur les pompes, après la prolongation appliquée en avril.

Il Ministère de l’Économie de la nation a établi les nouveaux montants à partir de juin : 10 121 $ de taxe sur les carburants liquides (ICL) sur l’essence et 8 245 $ de taxe sur les carburants liquides (ICL) sur le diesel, qui à leur tour bénéficieront d’un supplément de 4 464 $ correspondant à « l’augmentation du montant fixe mis à jour de la taxe – traitement différencié – article 7, inc. d)”. À leur tour, ils ont établi une augmentation de 0,619 $ de la taxe sur le dioxyde de carbone pour l’essence et de 0,935 $ pour le diesel.

“Afin de stimuler la croissance de l’économie en garantissant une trajectoire fiscale durable, il est raisonnable de différer partiellement les effets des hausses qui seraient applicables à compter du 1er juin 2024 pour l’essence sans plomb, l’essence vierge et le diesel”, a justifié. le gouvernement dans le décret qui porte la signature de Milei, Caputo et de l’ancien chef d’état-major, Nicolás Posse.

Il convient de rappeler que la taxe sur les carburants liquides (ICL) et la taxe sur le dioxyde de carbone (IDC) sont mises à jour tous les trois mois en fonction de l’indice des prix à la consommation (IPC), donc en septembre et décembre, il pourrait y avoir davantage d’augmentations.

-

PREV Qui est tenu de facturer électroniquement en Colombie ?
NEXT Le service de dernière minute La Havane-Pinar sera déplacé