Ils accusent le gouvernement d’utilisation illégale des ressources publiques — Fast Check

Ils accusent le gouvernement d’utilisation illégale des ressources publiques — Fast Check
Ils accusent le gouvernement d’utilisation illégale des ressources publiques — Fast Check
-

Les députés chiliens Vamos se sont adressés au Contrôleur général de la République pour demander une enquête sur un spot publicitaire du gouvernement concernant la réforme des retraites, accusant l’exécutif d’utiliser illégalement les ressources publiques pour promouvoir une initiative législative non approuvée.


Les députés de Chile Vamos, représentés par Frank Sauerbaum (RN), Juan Antonio Coloma (UDI) et Jorge Guzmán (Evópoli), se sont adressés au Contrôleur général de la République pour demander une enquête sur un spot publicitaire du gouvernement sur la réforme des retraites, qui ils considèrent comme « illégal et partial ».

Dans sa présentation, selon La Tercera, les parlementaires de l’opposition ont souligné que la vidéo minimise la position de l’opposition et déforme le projet de loi en le liant à la retraite universelle garantie, une politique déjà en vigueur. Dans ce sens, Frank Sauerbaum a affirmé que le gouvernement utilise les ressources publiques pour promouvoir un projet non approuvé, qui contrevient aux règles de l’administration de l’État.

Dans le même ordre d’idées, selon Chile Vamos, le projet a été financé par le sous-secrétaire à la sécurité sociale à travers un contrat de 430 millions de pesos, avec possibilité d’augmentation de 30 %. Les députés soutiennent que cette campagne est biaisée et favorise la position du gouvernement concernant une initiative dans le processus législatif.

Pour sa part, Juan Antonio Coloma, président de l’UDI, a déclaré qu’il ne fallait pas faire de publicité sur ce qui n’est pas encore une loi, décrivant la campagne comme une forme de pression indue et arbitraire sur le Parlement.

Enfin, Ximena Ossandón, présidente du groupe du Renouveau national, a réitéré que le sous-secrétaire à la sécurité sociale n’a pas le pouvoir de publier une affaire non sanctionnée par le Congrès. En conclusion, les députés ont demandé au Bureau du Contrôleur général de déclarer illégale la campagne « De meilleures retraites pour le Chili » et d’exiger la restitution des fonds utilisés.

-

NEXT Les habitants de Catamarca disent au revoir à Silvia Pacheco en ligne