Le STJ a exhorté la police du Chaco à respecter le protocole de manifestations publiques – CHACODIAPORDIA.COM

-

Dans un jugement rendu ce mercredi 29 mai, la Cour supérieure de justice du Chaco a exhorté la police du Chaco et le ministère de la Sécurité du Chaco à « respecter strictement » la loi 2399-J qui établit des critères minimaux pour les actions des forces de sécurité. lors de manifestations publiques.

Cette décision judiciaire transcendante a eu lieu dans une affaire dans laquelle le Comité pour la prévention de la torture a demandé qu’une action collective et préventive en habeas corpus soit lancée après que la police du Chaco ait empêché une mobilisation pacifique dirigée par l’Union des travailleurs de l’économie populaire (UTEP) et dans le cadre d’un conflit social de plus en plus croissant découlant des politiques d’ajustement du gouvernement de Javier Milei.

La sentence porte les signatures des juges Víctor Del Río, Emilia Valle, Alberto Modi, Iride Grillo et Néstor Varela. Auparavant, le procureur général adjoint, Miguel Fonteina, avait statué en faveur du rejet de l’action en habeas corpus.

Au-delà de déclarer la proposition abstraite, puisque la manifestation a été interrompue le 7 mai, le plus haut tribunal a estimé que “en cas d’excès de la part des autorités policières, les procédures judiciaires correspondantes doivent être arbitrées et traitées afin de”. déterminer les éventuelles responsabilités, ainsi que si elles ont été commises par ceux qui ont participé à ces marches ou mobilisations.

#Argentina

-

PREV Le CREAS cherche des solutions pour l’agriculture familiale paysanne
NEXT Les habitants de Catamarca disent au revoir à Silvia Pacheco en ligne