À Cuba des stylos du monde pour le plaisir de la poésie

À Cuba des stylos du monde pour le plaisir de la poésie
À Cuba des stylos du monde pour le plaisir de la poésie
-

Jusqu’au 1er juin, environ 82 poètes internationaux venus de pays d’Amérique, d’Europe et d’Afrique se réuniront dans cette capitale pour enchanter, avec les bardes cubains, un vers significatif et tout ce qu’offre cet extraordinaire art de la parole.

C’est pourquoi l’événement invite ce jour-là à des lectures et des présentations de livres et artistiques dans la salle principale de la Casa del Alba Cultural, tandis que le Laboratoire International d’Écriture aura lieu dans la galerie avec le thème École de poésie, Introduction à l’enfer de Dante, de Antonio Nazzaro.

Pendant ce temps, au Musée National des Arts Décoratifs, le public abordera à nouveau la poésie latino-américaine avec les voix d’Ángeles Mohedo (Espagne), Octavio Jiménez (Mexique), Livio Ramírez (Honduras), Charo Guerra, Carlos Augusto Alfonso, Juan Nicolás Padrón. , Julio Cesar Sánchez et Elizabeth Díaz (Cuba), entre autres auteurs.

Les présentations du projet Verso Amigo se déplaceront à cette occasion dans diverses institutions du quartier El Vedado telles que le siège de l’Association cubaine des Nations Unies, l’École élémentaire de musique Manuel Saumell et le Centre d’études sur la jeunesse.

Une rencontre en ligne avec des poètes dialectaux d’Italie sera organisée par le Théâtre Abelardo Estorino du Ministère de la Culture, et le Centre Culturel Arte Habana ouvrira ses portes au Seis/Nueve Erotic Literature Peña avec comme invités Estefanía Yetzel (Mexique), Liudys Carmona. et María Liliana Celorrio (Cuba).

Le festival arrivera également au Centre d’Art La Casona, qui comprend une rencontre avec la trova de Pedrito Beritán, un monologue de l’acteur et comédien Kike Quiñones, ainsi qu’un spectacle de la Compagnie Flamenco Nirvana.

L’événement est dédié cette année à la poésie africaine et au 90e anniversaire de la naissance de l’ethnologue, chercheuse et poète cubaine Natalia Bolívar, récemment décédée.

Le Festival international de poésie de La Havane jouit d’un grand prestige à Cuba et à l’extérieur, c’est à son tour une accumulation de nombreuses volontés, efforts et générosités, a estimé le président de la rencontre, Alex Pausides.

jf/amr

-

PREV Un enseignant à la retraite est décédé dans un tragique accident
NEXT Quelle est l’équipe du Chili Sub 20 pour le home run ?