Cuba étend le congé de maternité à 15 mois

-

Entre en vigueur le décret-loi 84/2024, qui prolonge la durée des prestations sociales de maternité à Cuba jusqu’à 15 mois de la vie de l’enfant.

Ce nouveau règlement, publié dans le Journal officiel extraordinaire n° 36, modifie le décret-loi n° 56 sur la maternité des travailleuses et la responsabilité des familles, dans le but de promouvoir le soutien familial dans la croissance des enfants.

Principaux aspects du décret-loi 84/2024 :

-Prolongation de la durée de l’allocation sociale : la mère ou le père qui s’occupe du mineur aura droit à l’allocation sociale jusqu’à ce que l’enfant ait 15 mois.

-Garantir les soins médicaux aux femmes qui travaillent pendant la grossesse, le repos pré et postnatal et l’allaitement. De même, le soin des filles et des fils.

-Déterminer les prestations monétaires, économiques et sociales, à partir de trente-quatre (34) semaines de grossesse ou trente-deux (32) si multiple, et jusqu’à ce que la mineure atteigne les quinze (15) premiers mois de vie.

-Une protection doit être assurée pour le père ou un autre membre de la famille qui travaille, chargé de s’occuper du mineur en cas de décès de la mère.

-Élargit le droit à la protection établi pour la prise en charge des mineurs aux autres personnes qui travaillent, en raison de la multiparentalité, de l’affiliation adoptive, assistée et socio-affective, comme le prévoit le « Code de la famille ».

-Protection de la femme enceinte solidaire : Une protection est établie pour la femme enceinte solidaire qui travaille pour son attention et ses soins pendant la grossesse, le repos prénatal et la récupération après l’accouchement.

-Prestation monétaire pour garde de mineurs : Une prestation monétaire est accordée à la mère ou au père d’enfants de moins de 17 ans malades, ou à l’un des grands-parents qui travaillent et qui est responsable de leur garde.

-Le droit aux prestations sociales est institué pour l’un des grands-parents qui travaillent et s’occupent du mineur dont la mère est étudiante, afin de contribuer à garantir la continuité des études et leur autonomie.

Quelques articles modifiés du décret-loi 84/2024 :

Article 8. Dès l’expiration du congé postnatal et jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge de 15 mois, une prestation sociale est attribuée à la mère, au père ou à l’un des grands-parents maternels ou paternels chargés de leur garde. Cette prestation vise à apporter un soutien financier aux familles durant cette période cruciale du développement de l’enfant.

Article 24. Le père ou la mère a le pouvoir de déléguer les droits établis à l’article précédent à d’autres membres de la famille, tels que les grands-parents, les frères ou sœurs, les oncles ou tantes, etc., les travailleurs du secteur public ou non public, jusqu’à ce que le mineur atteigne les quinze (15) mois de vie.

Article 40.2. Dans le cas des travailleurs du secteur non étatique, pendant les jours de congé sans solde, ils ont droit à une prestation monétaire, égale à la moyenne journalière de l’assiette de cotisation pour laquelle ils ont cotisé à la sécurité sociale au cours des douze (12 ) mois calendaires avant le début de la jouissance.

Tu peux lire ici Décret-loi 84 de 2024 du Conseil d’État, qui établit la réglementation relative à la maternité des travailleuses à Cuba et à la responsabilité des familles.

Lecteur vidéo YouTube

Abonnez-vous aux notifications


-

PREV Epec a annoncé des réductions programmées à Cordoue pour ce mercredi
NEXT « Anku, un garçon Aymara » – G5noticias