Un projet de loi approuvé pour lutter contre les prêts au compte-goutte

Un projet de loi approuvé pour lutter contre les prêts au compte-goutte
Un projet de loi approuvé pour lutter contre les prêts au compte-goutte
-

Le projet de loi sénatorial n° 174 de 2023, approuvé lors de son dernier débat, vise à protéger les citoyens les plus vulnérables et à promouvoir une concurrence loyale dans le secteur financier, en offrant des alternatives sûres et accessibles à tous.

La sénatrice rapporteure, Sonia Bernal Sánchez, a indiqué que « ce projet vise à renforcer les institutions qui renforcent l’économie populaire et solidaire, en élargissant la gamme des établissements de crédit autorisés afin qu’ils puissent offrir leurs produits financiers aux entités territoriales et décentralisées ».

Selon la Direction administrative nationale des statistiques (DANE), entre 2019 et 2021, les prêts « au compte-goutte » ont augmenté de 13 % à 24 %, tandis que les prêts des institutions financières formelles ont diminué de 72 % à 52 %. Cette tendance reflète les difficultés rencontrées par les vendeurs de rue, les femmes au foyer, les transporteurs et les petits commerçants pour accéder au crédit formel, les poussant vers des prêts informels non réglementés et souvent contrôlés par des structures criminelles.

Le projet de loi permet à toute entité financière, y compris les coopératives, d’offrir ses services et de recevoir des excédents de liquidités des entités territoriales et décentralisées d’ordre territorial. Cela élargira non seulement les options de financement pour ces entités, mais fournira également des produits financiers accessibles à la population vulnérable, les empêchant ainsi de recourir à des prêts informels dangereux.

À ce sujet, le représentant à la Chambre et auteur du projet, Alejandro Toro, a souligné qu’« avec l’approbation de ce projet, le principe constitutionnel de libre concurrence est respecté, mais le plus important est qu’en injectant plus de ressources dans le secteur coopératif, qui « prête principalement aux couches inférieures, nous attaquons directement ce qu’on appelle goutte à goutte ».

La mise en œuvre de cette loi visera à promouvoir un environnement d’égalité et de concurrence loyale dans le secteur financier, bénéficiant à la fois aux établissements de crédit non bancaires et aux personnes disposant de ressources limitées. De plus, ce projet n’engendrera pas de coûts fiscaux supplémentaires, ce qui garantit sa viabilité économique.

-

PREV La source Neuquén – Diario Río Negro
NEXT « Ils nous ont soutenus, mais le gouvernement a besoin de beaucoup plus de force » : Dilian Francisca Toro