La réforme du travail donnera une impulsion vitale aux entreprises et à la société

-

Au milieu d’un scénario du travail marqué par des défis et des adversités, il est impératif que notre pays aborde de toute urgence une réforme globale du travail. Cette réforme est présentée comme une nécessité urgente, car notre législation du travail actuelle est à la traîne. et éloigné des exigences et des réalités auxquelles les entreprises sont confrontées dans le contexte mondial.

Les entreprises, notamment les PME, sont le véritable moteur de l’économie et de la création d’emplois. Cependant, ils sont limités par une législation du travail qui non seulement ne les soutient pas, mais qui les soumet également à des défis et à des obstacles sans fin. La peur constante de faire face à des poursuites injustes en matière de travail et à des compensations disproportionnées menace leur existence même, allant même jusqu’à la fermeture ou la disparition.

Dans mon expérience personnelle de femme d’affaires, j’ai été témoin de la façon dont la justice du travail tend à favoriser les soi-disant « plus faibles », ignorant la réalité des PME confrontées à des risques constants, à des crises économiques et à des embargos financiers qui les étouffent. Cette situation, loin de favoriser un environnement propice à la croissance des entreprises, sonne le glas qui rend leur survie difficile.

La récente réforme du travail approuvée par les députés représente une avancée significative, notamment en prolongeant la période d’essai pour les salariés. Ce changement est crucial, compte tenu de la détérioration du niveau de formation et d’éducation dans notre pays. Il reste cependant des aspects à améliorer, comme la réduction des amendes excessives qui profitent uniquement aux avocats et punissent de manière disproportionnée les PME.

La possibilité pour les monotributistes de recruter des salariés est une mesure réussie qui mérite des applaudissements. Cela encouragera non seulement la création d’emplois formels, mais contribuera également au bien-être social, à la croissance économique et à l’accès à des services tels que la sécurité sociale et les cotisations de retraite.

Il est essentiel de souligner le travail du Comité PEP des PME, Entrepreneurs et Producteurs, dirigé par des personnalités telles que Rodolfo Llanos, Eduardo Lacha Lazari et Alejandra Bada Vázquez. Sa lutte inlassable pour une réforme du travail juste et équitable, ainsi que sa défense contre des injustices telles que les blocages syndicaux, sont des exemples clairs de la nécessité d’un réel changement dans notre système de travail.

En conclusion, il est temps pour notre pays de s’engager dans une réforme du travail qui favorise le développement commercial et social. Les entreprises ne doivent pas être considérées comme des ennemies, mais comme des alliées fondamentales dans la construction d’un avenir prospère et équitable pour tous.

* Entrepreneur en logistique, membre du Comité des PME, Entrepreneurs et Producteurs (PEP) et spécialiste du Commerce International.

-

PREV L’un des auteurs du meurtre de l’homme d’affaires Roberto Franco Charry est condamné à 20 ans de prison
NEXT La région du Maule confrontée à un pic d’infections à la grippe de type A