L’UNIR demande l’autorisation d’enseigner des cours en présentiel

-

Mardi 11 juin 2024, 20h44

| Mis à jour à 21h10

L’Université Internationale de La Rioja (UNIR) a demandé ce mardi 11 juin à tous les groupes parlementaires de La Rioja, la modification de l’art. 1 de la loi 3/2008, qui a autorisé la création de cette université virtuelle, pour pouvoir dispenser un enseignement dans toutes les modalités permises par la loi, y compris en présentiel, “comme c’est le cas de toutes les universités autorisées depuis 2021”, selon l’entité enseignante.

“Nous sommes venus demander aux représentants publics de la Rioja d’actualiser le cadre juridique de notre université, de continuer à promouvoir l’enseignement universitaire, qui contribuera à la croissance de la région”, a déclaré le recteur, José María Vázquez García Peñuela.

Pour cela, selon le recteur, il est essentiel “que l’UNIR dispose des mêmes possibilités que les universités créées après l’approbation du RD 640/2021 du 27 juillet, qui peuvent dispenser un enseignement virtuel, hybride et présentiel”.

“C’est pourquoi nous demandons seulement de pouvoir travailler dans les mêmes conditions que les autres universités”, a expliqué le recteur.

Le recteur a souligné que «l’UNIR est née numérique et continuera à être fondamentalement numérique. Pour la grande majorité de ses diplômes, sa modalité sera toujours virtuelle, mais elle doit avoir la possibilité de dispenser un enseignement présentiel et hybride dans les études qui le nécessitent en raison de diverses circonstances.

La rédaction de LA RIOJA travaille actuellement à mettre à jour et à compléter ces informations.

LA RIOJA+ Naviguez sans limites. Abonnez-vous ici.

Ce contenu est exclusif aux abonnés

2€/mois pendant 4 mois

Êtes-vous déjà abonné? Se connecter

#Argentina

-

PREV Let’s rock : ils confirment l’absence de chaises au show de Paul McCartney au Chili
NEXT Corrientes accueille un séminaire sur la bioéconomie