La communauté de Troncal del Caribe se met en grève pour exiger que le gouvernement organise des dialogues pour parvenir à une paix totale dans la Sierra Nevada

-

A partir de 5 heures du matin le mercredi 12 juin débutera la grève qui durera 48 heures par les communautés.

Par une déclaration, la communauté installée dans le Tronc des Caraïbes a annoncé que demain, le 12 juin, elle mènerait une grève civique et une marche pacifique pour exiger que le gouvernement national installe une table de dialogue pour la paix dans la Sierra Nevada de Santa Marta à la Zone Nord, des districts de Guachaca, Minca et Bonda.

Dans l’appel lancé par l’Association des présidents et dirigeants communautaires du Troncal del Caribe (Asocomunales), les communautés indigènes d’Arhuacos, Koguis, Wiwas, les communautés paysannes, les afro-descendants, les commerçants et le syndicat du tourisme, il est précisé que la marche se déroulera de la Vereda Mendihuaca jusqu’à l’entrée du parc naturel national Tayrona.

D’autre part, ils ont révélé différentes interventions, la stigmatisation des membres des communautés paysannes indigènes et afro ainsi que les affrontements militaires qui ont eu lieu dans les contreforts de la Sierra Nevada, laissant les communautés paysannes entre deux feux, les peuples autochtones et autres populations qui font partie de ce territoire.

Enfin, ils ont exigé la présence du président Gustavo Petro et d’une commission gouvernementale pour établir une table de dialogue pour la paix totale dans la Sierra Nevada de Santa Marta, ainsi que la nomination de gestionnaires de paix issus des communautés paysannes et indigènes et des autres parties impliquées dans dit tableaux.

-