La Commission soutient à Cordoue le projet « Apprendre à ressentir », de l’association Estrella Azahara

La Commission soutient à Cordoue le projet « Apprendre à ressentir », de l’association Estrella Azahara
La Commission soutient à Cordoue le projet « Apprendre à ressentir », de l’association Estrella Azahara
-

CORDOBA, le 12 juin. (EUROPA PRESS) –

La déléguée à l’Inclusion Sociale, Jeunesse, Familles et Égalité de la Junta de Andalucía de Cordoue, Dolores Sánchez, et la coordinatrice de l’Institut Andalou de la Jeunesse (IAJ), Carmen Arcos, ont pris connaissance du projet « Apprendre à ressentir » du Association Estrella Azahara, soutenue par la Junta de Andalucía.

Comme le rapporte le Conseil dans une note, il s’adresse aux enfants, adolescents et jeunes en situation de risque et d’exclusion sociale, dans le but de favoriser le développement de leur compétence émotionnelle à travers des programmes socio-éducatifs.

Plus précisément, nous travaillons à fournir des stratégies pour le développement de compétences émotionnelles pour l’équilibre et l’estime de soi, améliorer les attitudes de respect et de tolérance, la capacité d’effort et de motivation au travail, développer la tolérance à la frustration, promouvoir la connaissance de soi ainsi que des autres. , développer la capacité de relations sociales et de contrôle de l’impulsivité, et favoriser les interactions de groupe pour améliorer les relations et la cohésion de groupe.

L’éducation émotionnelle joue un rôle préventif pour minimiser la vulnérabilité. L’objectif est l’acquisition de compétences pour les appliquer à des situations telles que la prévention de la consommation de drogues, la prévention du stress, de l’anxiété, de la dépression ou de la violence.

Concrètement, les activités impliquent un accompagnement individuel, ainsi que les activités intitulées « Un moment passionnant », « Détendons-nous » et « ExciteT ». Bref, il s’agit d’offrir à ces personnes un accompagnement individualisé afin qu’elles favorisent le développement de compétences émotionnelles comme partie essentielle de leur développement global dans le but d’augmenter leur bien-être personnel et social.

Les ateliers, destinés à 12 jeunes, se dérouleront durant les mois de juin et juillet à travers des séances hebdomadaires. La déléguée à l’Inclusion Sociale, Dolores Sánchez, a souligné « l’engagement du Gouvernement andalou à soutenir les politiques sociales et d’inclusion, en comptant sur les acteurs impliqués, le tissu associatif et des entités comme Estrella Azahara, qui aident les familles et les groupes les plus vulnérables à à travers des programmes d’intervention éducative spéciaux, des programmes de formation et des itinéraires personnalisés d’insertion sociale”.

Sánchez a évoqué la nécessité « d’harmoniser les politiques publiques visant à offrir des opportunités de développement intégral dans les zones disposant de moins de ressources, avec l’action d’entités comme Estrella Azahara, qui connaissent la réalité de chaque quartier, ses problèmes et sont sensibles à détecter les besoins réels pour agir et réaliser l’intégration éducative, sociale, économique, professionnelle et culturelle des personnes les plus en difficulté.

Estrella Azahara dispose d’une équipe de professionnels et de bénévoles appartenant au Réseau des Œuvres La Salle qui travaille avec l’objectif que les enfants, les jeunes et les adultes menacés d’exclusion sociale aient une vie plus digne.

-