La Table de l’Union des Femmes a été créée à Cordoue

-

Grâce à un grand appel, la Table des Femmes de l’Union, section de Cordoue, a été créée. Il s’agit d’une délégation locale d’un conseil national qui opère à Buenos Aires et qui travaille pour l’égalité des sexes dans les syndicats de toutes les activités.

L’événement s’est déroulé au siège de l’Association des employés du commerce de la ville de Cordoue, en présence de plus de 250 femmes.

Des législateurs provinciaux y ont participé, notamment Nadia Fernández, première vice-présidente de l’Assemblée législative de Córdoba, et Silvina Jurich, qui est également secrétaire des femmes, du genre et de la diversité de la Guilde commerciale de Córdoba.

Message. La législatrice Nadia Fernández (au centre) a déclaré que tous les syndicats devraient avoir un Secrétariat aux femmes. À sa gauche, Silvina Jurich, législatrice et secrétaire aux femmes du Syndicat de Cordoue.

C’était une journée sous la devise « Plus de femmes, meilleur syndicalisme » qui a réuni des femmes syndicalistes qui occupent divers postes au sein des conseils d’administration de leurs syndicats respectifs.

La réunion et la formation de la Table des Femmes de l’Union de Cordoue ont bénéficié du soutien du vice-gouverneur Myrian Prunotto.

Des femmes syndicalistes de différentes provinces et également de l’intérieur de Cordoue ont participé à la réunion pour former la branche locale.

message

L’une des intervenants à l’appel était la législatrice Nadia Fernández, qui a parlé du rôle des femmes dans l’activité syndicale.

« Les syndicats sont très importants pour défendre les droits des travailleurs. Comme dans de nombreux domaines, il est très difficile pour les femmes de trouver leur place dans l’activité syndicale, comme dans l’activité politique. La constitution de cette table de syndicalistes féminines sera très importante pour œuvrer en faveur de l’égalité des sexes dans les syndicats », a souligné la vice-présidente de la Législature, qui a également souligné que le Syndicat de Cordoue dispose d’un Secrétariat pour la Femme et la Diversité.

« Tous les syndicats devraient avoir un Secrétariat aux femmes », a déclaré la législatrice Nadia Fernández.

Lors du développement de l’activité, la Table des Femmes de la Force Union de Buenos Aires était présente dans trois panels. Divers sujets ont été présentés, faisant référence aux nouveaux défis que le syndicalisme présente aujourd’hui et au rôle prépondérant des femmes pour les surmonter.

L’objectif de cette table est de rendre visible le travail que les syndicalistes accomplissent au sein des syndicats.

En plus de planifier des stratégies et d’offrir une formation constante pour disposer d’outils et de connaissances pour occuper les espaces décisionnels au sein des syndicats.

-