ASSURANCE CORDOUE | Les compagnies d’assurance soignent une victime d’accident toutes les demi-heures à Cordoue

ASSURANCE CORDOUE | Les compagnies d’assurance soignent une victime d’accident toutes les demi-heures à Cordoue
ASSURANCE CORDOUE | Les compagnies d’assurance soignent une victime d’accident toutes les demi-heures à Cordoue
-

Toutes les 33 minutes et 42 secondes L’année dernière, une personne a dû être soignée par les services de santé de Cordoue après avoir souffert d’une accident sur la route. Cela se reflète dans le rapport Les soins de santé en accidents de la circulation élaboré par Nous sommes sûrsl’initiative de diffusion de la culture de l’assurance de l’Insurance Business Association Unespaqui révèle que Cordoue est située parmi les 20 premières provinces Villes espagnoles où l’assurance a dépensé le plus pour ce type d’accident, 6,2 millions d’euros.

Selon l’Association des employeurs d’assurance, à l’échelle nationale, l’assurance automobile payait 387 millions d’euros pour les soins de santé aux victimes d’accidents de la route en 2023, Cordoue représente donc le 1,61% du montant total payé en Espagne. Barcelone est la province qui a dépensé le plus (15%).

Concernant le nombre de dossiers traités dans tout le pays 918 736 (un soin pour un accident de la route toutes les 34 secondes), Cordoue représente le 1,70% de ce chiffre, soit une réclamation traitée toutes les 33 minutes et 42 secondes, selon l’étude. Ce chiffre représente un total de 15 618 incidents traités dans la province tout au long de l’année dernière. Barcelone est également en tête de ce classement avec un 15,1% du totalsuivi de la province de Malaga (9%)

L’Unespa précise qu’en Espagne, l’assurance privée assume les services de santé que la victime doit recevoir, depuis le transfert vers un centre hospitalier jusqu’aux traitements nécessaires, et que le prestataire de services soit un centre appartenant à la santé publique ou privée.

Plus de la moitié, au public

Les soins de santé sont régis par des accords de collaboration conclus entre les assureurs, les Consortium d’indemnisation des assurances (CCS) et les prestataires de services de santé, qu’ils soient publics ou privés. Ainsi, le 387 millions décaissés en 2023 ont été répartis presque à parts égales entre les soins de santé publics et privés, selon Tirea, l’entreprise technologique qui gère l’application via laquelle les accords sont gérés (CAS). À Cordoue, sur un total de 6,2 millions, le 50,9% (3,16 millions) ont été alloués à secteur publique vousl 49,1% au secteur privéou (3,04 millions).

Par ailleurs, selon une analyse par centres ou services, le Hôpital San Juan de Diosde Cordoue est le seul de la province à figurer parmi les 50 centres avec le plus grand nombre de dossiers traités, notamment en position numéro 9, avec 0,8% du total des incidents. Seul cet hôpital desservait 7 350 blessés l’année dernière, le 47% du total. En tête se trouve le système d’urgence médicale de la Generalitat de Catalogne (2,2% des soins), suivi de l’hôpital HM Málaga de Malaga (1,4%).

Affecté

Concernant la saisonnalité, dans le calcul général, on constate que le premier semestre C’est la saison où le volume de soins de santé pour les accidents de la route est le plus élevé. Si l’analyse est effectuée par jours de la semaine, on constate qu’une plus grande attention est portée à jeudi, vendredi et lundien raison d’un plus grand nombre de mouvements sur les routes espagnoles.

En revanche, selon l’état de la personne soignée, le rapport révèle que le 59% l’attention est concentrée sur Conducteurs (coupable ou non coupable), alors qu’un 29% correspond à occupants et autre 11,7%à piétons.

-