CC OO soutient l’UR et dénonce la mise en place d’études en présentiel à l’UNIR

-

Jeudi 13 juin 2024, 11h44

| Mis à jour à 12h03

La Fédération éducative des commissions ouvrières s’est jointe à la guerre ouverte entre les deux institutions universitaires de La Rioja (avec la permission de l’UNED) aux côtés de l’UR. Dans une déclaration envoyée ce jeudi, le syndicat s’est opposé à la possibilité pour l’UNIR d’enseigner des diplômes et des masters en présentiel ou en mode mixte.

Les commissions demandent aux groupes parlementaires de ne pas soutenir cette demande (le PP a déjà déclaré qu’il le ferait) car ils considèrent que l’éducation “n’est pas une entreprise et ne peut pas en être une”. En outre, il considère que le changement “attaque directement l’UR” en permettant à “cette entité privée d’enseigner les mêmes diplômes et masters que ceux que l’UR propose depuis sa création, favorisant la concurrence privée et favorisant les personnes ayant de plus grandes possibilités économiques”.

Par ailleurs, Comisiones Obreras estime que l’apparition de l’UNIR a été un frein à la croissance de l’enseignement en ligne à l’UR, alors qu’elle était « pionnière » dans ces études virtuelles.

La Fédération de l’Éducation exprime son soutien à la déclaration de l’Université de La Rioja et exige que le campus public ne soit pas menacé « par un changement législatif qui permettrait à une université privée d’enseigner les mêmes enseignements que l’université publique », pour laquelle appelle à “plus de travailleurs” avec lesquels parvenir à une qualité supérieure.

Ce contenu est exclusif aux abonnés

2€/mois pendant 4 mois

#Argentina

-