La municipalité de Viña del Mar répare les dommages causés aux habitations et prend des mesures préventives en raison de l’inondation du canal de l’estuaire de Marga Marga – G5noticias

La municipalité de Viña del Mar répare les dommages causés aux habitations et prend des mesures préventives en raison de l’inondation du canal de l’estuaire de Marga Marga – G5noticias
La municipalité de Viña del Mar répare les dommages causés aux habitations et prend des mesures préventives en raison de l’inondation du canal de l’estuaire de Marga Marga – G5noticias
-

En complétant le Cogrid communal avec les Carabineros et les Pompiers, le maire Macarena Ripamonti a fait un premier bilan après l’arrivée du système frontal, en détaillant l’attention portée aux inondations des maisons, les travaux de déblaiement en cas d’urgences mineures et la surveillance permanente des secteurs touchés par les incendies et les gouffres.

Glissements de terrain, arbres tombés, toits arrachés, maisons touchées par des fuites et des inondations – rapidement traités par les équipes municipales – sont les principaux dégâts enregistrés à Viña del Mar en raison de l’intense système frontal qui affecte la zone centre-sud de ​le pays.

C’est ce qu’a rapporté le maire Macarena Ripamonti, qui, après avoir dirigé le Comité Communal de Gestion des Risques de Catastrophes (COGRID) qui s’est tenu au Stade Sausalito, a indiqué que la ville avait réagi de manière adéquate à la tempête.

« Entre hier soir et COGRID ce matin à 11h00, nous avons de bons rapports. La ville a bien résisté, du moins la première nuit. Toutes les alertes d’urgence qui existaient sur le territoire ont été recensées, soit plus de 50, et la plupart ont été contrôlées. Nous travaillons côte à côte avec les compagnies d’électricité pour rétablir les services, en attendant qu’elles nous donnent le feu vert pour intervenir afin d’éviter les problèmes électriques et l’impact de nos travailleurs », a expliqué l’autorité communale.

Concernant le logement, le maire a précisé que « nous en avons environ 42 concernés, 3 en zone zéro et dans le reste de la commune. Parmi eux, 27 sont de gravité moyenne et des équipes DIDECO sont déjà déployées pour appliquer la fiche FIBE, une équipe SECPLA pour établir un rapport technique. Dans tous les cas, il a été recommandé qu’ils puissent les transférer dans des refuges et comme les familles ne l’ont pas voulu, nous avons contribué à les déplacer vers d’autres lieux de résidence chez des proches qui ont pu les accueillir.

Concernant le point zéro touché par le méga-incendie, l’autorité communale a indiqué que « jusqu’à présent, nous avons eu quelques glissements de terrain mineurs qui n’ont pas mis en danger la vie des personnes. Les dégâts spécifiques ont été causés à certaines maisons dans lesquelles de l’eau a pénétré, nous sommes déjà allés les aider, ainsi que des travaux de dynamitage des toits, dans différents secteurs, comme Achupallas, Lomas La Torre et Monte Sinaí.

Concernant le fonctionnement des refuges, il a signalé que dans le gymnase du Liceo Bicentenario « il y a 40 personnes hébergées, pour la plupart sans abri, où elles sont prises en charge avec du matériel alimentaire, des petits déjeuners, des dîners, et aussi une équipe de sécurité pour éviter tout type d’impact d’un protocole pour les communautés.

Au niveau communal, le maire Ripamont a souligné que « toute la nuit, les équipes municipales d’urgence ont surveillé la situation de la tempête et répondu aux exigences de la communauté du territoire, qui continuera à être déployée sur le terrain tant que l’événement hydrométéorologique dure. “.

« Nous avons 10 équipes de sécurité déployées dans différents secteurs du territoire. Une équipe qui reçoit des plaintes spécifiques sur l’impact du logement, des urgences et des sans-abri qui ont besoin d’un abri. Le tout avec un temps de réponse très rapide. Pendant la nuit, dans plus de 100 points, nous avons livré des sacs fluviaux et nous avons également participé au dynamitage des toits et à toute l’assistance que nous avons pu apporter en tant que municipalité », a expliqué le maire.

COSTUME

Concernant la situation à Cochoa, le leader communautaire a indiqué que des contacts ont été pris avec tous les habitants du secteur, d’Euromarina I et avec tous les pêcheurs.

« Une évacuation préventive a été effectuée et nous sommes en contact direct avec les deux administrations du bâtiment, Eurovista et Euromarina II, pour suivre en permanence la situation. Seule la Délégation Présidentielle, à travers les Carabiniers, peut ordonner une évacuation forcée », a-t-il souligné.

URGENCES MINEURES

Pour sa part, le préfet des Carabineros, le colonel Leonardo Cárdenas, a indiqué « que nous effectuons des patrouilles actives et permanentes et fournissons des recommandations puisque nous sommes confrontés au système frontal en développement ».

À titre préventif, ce midi, le passage vers l’avenue Perú a été fermé en raison de l’augmentation des ondes de tempête, le colonel Cárdenas a donc appelé au respect de cette mesure : « Nous sommes dans un événement météorologique avec une condition d’alerte jaune, avec des vents de 60, 70 km/heure, donc les conditions ne sont pas réunies pour s’exposer à mener des actions touristiques.

Entre-temps, le deuxième commandant des pompiers de Viña del Mar, Sebastián Páez, a indiqué que plus de 90 volontaires des 10 compagnies étaient attentifs à toute exigence et que l’équipe USAR était également en alerte.

Concernant le travail de nuit, Páez a souligné « que nous nous occupions de petites urgences, toutes contrôlées rapidement ».

ESTERO MARGA MARGA

Concernant l’augmentation du débit du Marga Marga Estero, le leader communautaire a indiqué que « les jours précédents, nous gérions la trésorerie de l’estuaire, nous avons même déplacé certaines infrastructures pour contribuer à l’avancement du canal ; Nous avons contacté la présidente de la foire Marga Marga, María Marín, pour pouvoir déplacer certains modules afin d’éviter qu’ils ne soient déplacés. Nous avons contacté les concessionnaires des parkings pour qu’ils donnent des instructions pour ne pas recevoir de véhicules, cependant, il y a toujours des gens qui se garent irrégulièrement ailleurs.

“En ce moment, nous menons deux actions pertinentes concernant le canal : prendre contact avec des entreprises établies qui se trouvent à proximité du périmètre de l’estuaire de Marga Marga afin qu’elles puissent recevoir de l’aide et permettre, par exemple, la mise en place de sacs de sable et empêcher l’eau de pénétrer en cas de tout débordement », a-t-il ajouté.

NUMÉROS D’URGENCE

Rappelons que pour tout événement, la municipalité a mis en place un Centre d’Urgence, avec les numéros mobiles et WhatsApp suivants : +56 968328163 – +56 973867283 – +56 974988650 – +56 996405665

Urgences dues à des dommages à la maison : +56 973867207 – +56 946489446

Soins aux personnes sans abri : +56 973867686

-