L’Argentine rejoint le Groupe de contact pour la défense de l’Ukraine dirigé par les États-Unis

L’Argentine rejoint le Groupe de contact pour la défense de l’Ukraine dirigé par les États-Unis
L’Argentine rejoint le Groupe de contact pour la défense de l’Ukraine dirigé par les États-Unis
-

Buenos Aires, 14 juin (EFE).- Depuis vendredi, l’Argentine fait partie du Groupe de contact pour la défense de l’Ukraine, dirigé par les États-Unis et composé de 54 autres pays qui coordonnent l’aide militaire et humanitaire à l’Ukraine, a confirmé le ministère argentin de la défense dans un communiqué publié aujourd’hui à Buenos Aires.

L’Argentine, présidée par l’ultralibéral Javier Milei, proche du président ukrainien Volodymyr Zelensky, est le premier État d’Amérique latine à faire partie de ce groupe, également connu sous le nom de groupe Ramstein.

Le pays sud-américain rejoint ce groupe “avec l’objectif de promouvoir la paix et la stabilité internationale”, selon le communiqué du département dirigé par le ministre Luis Petri.

Lors de sa première réunion avec les membres du Groupe, Petri a souligné ce vendredi à Bruxelles “l’importance de la coopération internationale en temps de crise”.

“La défense de la liberté ne dépend pas d’une seule nation, elle nécessite l’action collective de tous les pays qui croient en la liberté et en la démocratie comme instrument pour la rendre possible (…), nous ne pouvons pas permettre à la tyrannie de prévaloir, non nous ne pouvons pas restent indifférents aux souffrances de nos frères et sœurs en Ukraine”, a souligné le ministre de la Défense.

Le ministre argentin a eu une réunion avec le secrétaire américain à la Défense, Lloyd J. Austin III, avec qui il a discuté de la modernisation des forces armées argentines et avec lequel il a remercié son pays pour son soutien dans l’acquisition des 24 chasseurs F. 16 du Danemark.

Petri a également rencontré le ministre de la Défense de l’Ukraine, Rustem Umerov, à qui il a transmis le “soutien et la solidarité” de Javier Milei et de son gouvernement avec le pays européen, en guerre avec la Russie depuis le 24 février 2022.

Selon le gouvernement argentin, l’adhésion au Groupe de contact sur la défense de l’Ukraine pourrait entraîner « plusieurs avantages importants », tels que le renforcement des liens bilatéraux de l’Argentine avec les États-Unis et les pays européens et la facilitation de la coopération dans les domaines économique, technologique et de défense.

De même, l’adhésion au groupe Ramstein “pourrait donner accès à des technologies militaires avancées, partager des renseignements et mener des exercices de formation conjoints”, selon les autorités argentines.

Le 18 avril, l’Argentine a demandé le statut de « partenaire mondial » de l’OTAN, un rôle que seule la Colombie joue jusqu’à présent en Amérique latine et qui certifie l’alignement entre Javier Milei, les États-Unis et leurs alliés. EFE

jgv/mf/gad

-