Un touriste dénonce le fait qu’au parc Centenario, à Carthagène, on fait payer « pour avoir touché les paresseux »

Un touriste dénonce le fait qu’au parc Centenario, à Carthagène, on fait payer « pour avoir touché les paresseux »
Un touriste dénonce le fait qu’au parc Centenario, à Carthagène, on fait payer « pour avoir touché les paresseux »
-

À travers le réseaux sociaux La vidéo est devenue virale dans laquelle un touriste rapporte que certaines personnes du parc Centenario, en Carthagène, Ils font payer les étrangers pour avoir un contact direct avec des ours paresseux.

Michaela, originaire de République tchèquea fait la révélation du fait sur ses plateformes numériques en précisant que ces actions “sont mauvais” et que ces animaux doivent rester protégés dans leur habitat.

Cela pourrait vous intéresser : Le maire attire l’attention sur les zones touchées par la pluie à Soledad

« Ce n’est pas bien, ce n’est pas la bonne façon de gagner de l’argent. “Les animaux ne doivent pas être maltraités.” dit.

Il a également appelé les personnes qui considèrent ces actions comme toute activité commune à respecter la nature.

« S’il vous plaît, ne touchons pas aux animaux, en particulier aux paresseux. “Ils vivent dans la nature et nous devons les laisser tranquilles” il a pointé Michaela.

De même, il a souligné que le contact avec les humains peut provoquer du stress chez les ours paresseux et même transmettre des maladies.

« Nous devrions parler et ne pas rester silencieux. Nous devons protéger ceux qui ne peuvent pas parler pour eux-mêmes. »a-t-il condamné.

@verdederos Nous laissons tranquilles les animaux sauvages ! Partagez pour sensibiliser

-