75% d’occupation à Cordoue Capitale

75% d’occupation à Cordoue Capitale
75% d’occupation à Cordoue Capitale
-

Lors de la fête du 17 juin, qui commémore la vie et la lutte du général Güemes, le nombre de voyageurs a été bien inférieur à celui de l’année dernière, soit 64,3 % de moins dans tout le pays. Il se trouve qu’à cette occasion le week-end comptait 4 jours et cela ne coïncidait pas avec le fait que dans deux jours un autre long jour férié arriverait, comme cela se produira entre le jeudi 20 et le dimanche 23 prochains.

Au total, 802 mille touristes ont voyagé au cours des trois jours qu’a duré le week-end et ont dépensé 81,464 millions de dollars en nourriture, boissons, hébergement, transport, loisirs et achats divers. Avec la Fête des Pères comme attraction principale, il y a eu surtout des déplacements vers les lieux proches et des visites plus familiales que vacances.

Les touristes ont dépensé en moyenne 50 788 $ par jour, soit 3,4 % de moins qu’à la même date en 2023 (aux prix réels) et ont effectué un séjour moyen de 2 jours, ce qui était également inférieur à ce qui est habituel pour un week-end de 3 jours (généralement entre 2,2 et 2.5).

Un facteur qui a réduit le dynamisme du mouvement du week-end a été la baisse du tourisme international, qui, bien que encore latente, ne se retrouve pas dans l’ampleur des mois précédents.

La situation à Cordoue :

Avec un séjour moyen de 2 nuits et une dépense journalière par personne de 52 355 $, on estime qu’il y aura environ 167 000 visiteurs dans le quartier. L’un des centres les plus fréquentés a été la capitale, qui a atteint un pic de 75% d’hébergement samedi soir, avec des spectacles massivement fréquentés comme celui du DJ Hernán Cattáneo et du groupe La Renga, ainsi que le Sommet mondial de l’économie circulaire et le congrès FOPE.

Les hôtels haut de gamme ont déclaré un taux d’occupation de 90 %. À Villa General Belgrano et Villa Carlos Paz, deux destinations de montagne très appréciées, l’hébergement était modéré, tout comme dans la région de Traslasierra, où l’on pouvait voir plus de visiteurs sans réservation préalable que d’habitude.

Les voyagistes de cette zone ont indiqué que les tarifs restaient similaires à ceux de Pâques, sans ajustements significatifs malgré l’inflation. Malgré la situation économique, toutes les rencontres organisées dans les villages ont eu leur public, parmi lesquelles se distinguent le “JuniFest” à General Belgrano ou le 40ème Championnat Argentin de Canariculture à Carlos Paz.

-