L’enquête de la gendarmerie a démantelé le dangereux « Clan Estrada ». Trois détenus au Pérou et en Argentine

-

Les trois sujets appartiennent au clan de la drogue « Marcos Estrada González » sur lequel la Gendarmerie nationale enquête depuis trois ans.

En août 2021, les membres de l’Unité d’enquête sur les délits complexes et les procédures judiciaires « Cinturón Sur » ont reçu un acte judiciaire du Tribunal pénal national et correctionnel fédéral n° 12 et avec l’intervention du Parquet en matière de narcocriminalité (PROCUNAR) aux fins de effectuer des tâches de terrain et de renseignement sur une organisation narcocriminelle qui opère dans le quartier Padre Ricciardelli (ex 1-11-14).

Depuis 2022, les gendarmes ont réussi à progresser avec l’arrestation de onze membres qui exerçaient des fonctions précises au sein du clan Estrada.

Sur la base des arrestations et de l’approfondissement des enquêtes de la Gendarmerie, un lien a été établi avec la Police Nationale du Pérou dans le but de retrouver deux membres de nationalité péruvienne, qui avaient fui vers ce pays.

Entre le 8 et le 9 juin, grâce aux données fournies, la police péruvienne a réussi à localiser et arrêter les deux citoyens, Jorge Enrique Andía Arnao (62 ans), alias “Monillo”, et Ronald Jilmer Huertas (35 ans), alias ” Jota”, qui étaient en alerte rouge INTERPOL.

El pasado jueves, los funcionarios de Gendarmería geolocalizaron a un tercer miembro de la banda, Carlos Martín Alvarado Andío (36) alias “Caballito”, que fue detenido en Laferrere, partido de La Matanza en el Conurbano Bonaerense, y trasladado a las instalaciones de l’unité. En outre, les agents en uniforme ont saisi des documents importants pour poursuivre l’enquête.

Les trois citoyens de nationalité péruvienne et majeurs ont rempli des rôles de distribution, de comptabilité et de surveillance des drogues (cocaïne et marijuana) ainsi que de sécurité lors de la collecte d’argent dans les différents « kiosques ».

Enfin, le système judiciaire argentin mène les procédures nécessaires pour procéder à l’extradition des citoyens détenus dans la République du Pérou.

-