Des voleurs ont brisé la vitre et dévalisé la pharmacie universitaire de Sosunc

Des voleurs ont brisé la vitre et dévalisé la pharmacie universitaire de Sosunc
Des voleurs ont brisé la vitre et dévalisé la pharmacie universitaire de Sosunc
-

“Nous avons retrouvé la vitre de la porte cassée en deux, à hauteur de la poignée, et des flacons stérilisés jetés à l’extérieur”, a confié la professionnelle, même si elle a indiqué qu’il leur était demandé de ne pas pénétrer dans les locaux tant que la police judiciaire n’était pas présente. supprimer les éventuelles traces que les criminels ont laissées et qui peuvent être utilisées pour les identifier et les incriminer.

vol de pharmacie universitaire (2).jpg

C’est pour cette raison qu’on ne sait pas encore exactement ce qu’ils ont réussi à voler jusqu’à ce qu’un inventaire puisse être fait du mobilier et des marchandises qu’ils possédaient jusqu’à la fermeture des bureaux lundi.

Benítez a indiqué qu’il n’y a pas eu de vols ces derniers temps et que c’est en fait le premier depuis au moins trois ans.

D’autre part, le professionnel a déclaré avoir découvert l’entrée des voleurs grâce à l’alarme de sécurité, qui s’est mise à sonner et a déclenché l’appel du gérant, qui a été convoqué sur place. Cependant, la procédure rigoureuse indique qu’il faut attendre l’aube pour commencer les tâches rigoureuses et c’est pourquoi il n’y a toujours pas plus de détails sur le crime.

Bien que deux voitures de patrouille surveillent actuellement les lieux, Benítez a affirmé que “il n’y a personne à l’aube, c’est très désolé”.

Enfin, il a annoncé que la pharmacie dispose de caméras de sécurité à l’intérieur et à l’extérieur des locaux, ces enregistrements seront donc essentiels pour établir le nombre d’auteurs qui ont commis l’acte et éventuellement aider à les identifier.

vol de pharmacie universitaire (1).jpg

Vol dans une pharmacie hospitalière

À la fin du mois de mai, un événement aux caractéristiques similaires a été enregistré à General Roca, lorsque le secteur pharmaceutique de l’hôpital Roca “Francisco López Lima” a été la cible d’un vol aux premières heures du vendredi 24 mai.

Selon les informations de la police, après avoir examiné les caméras de sécurité et recueilli des témoignages dans la zone hospitalière, des indices ont été obtenus qui ont conduit les agents en uniforme à une maison située dans la zone nord de Roca.

Après une intense opération commencée dans la matinée, le personnel de l’Unité 31, en collaboration avec la Brigade d’investigation, a réussi à récupérer tous les objets volés à l’hôpital Francisco López Lima. Parmi eux même une horloge murale et une vieille chaîne stéréo.

Tout a commencé ce matin-là, quand Le personnel hospitalier a trouvé la pharmacie de l’établissement complètement renversée, avec un manque de médicaments et autres objets de valeur de l’établissement et du personnel. À partir de là, la police a été rapidement informée, une plainte pénale a été déposée dans l’unité 31 et l’intense opération du ministère de la Sécurité a commencé pour localiser les criminels et le butin.

remèdes volés hospitalroca.jpg

Plus de 31 mille doses de médicaments ont été récupérées.

Le sous-commissaire Sebastián Araya a déclaré que « grâce au travail de l’unité, des caméras ont été collectées et des témoignages ont été recueillis jusqu’à ce que l’identité possible de l’auteur de l’incident soit établie. A midi c’était déjà Une personne a été désignée comme auteur et le travail sur le terrain a commencé, ce qui a été rendu difficile car il s’agit d’une personne qui n’a pas de logement.mais nous savions déjà qu’il venait du nord.

Les malfaiteurs sont entrés dans le bâtiment par l’une des fenêtres latérales. Ils ont forcé les barreaux à créer suffisamment d’espace pour pouvoir passer à travers eux et laisser passer les caisses. Une fois à l’intérieur des lieux, ils ont fouillé et fouillé les étagères et les tiroirs des différentes pièces pour prendre principalement des médicaments psychotropes destinés au traitement des usagers de santé mentale.

C’est ainsi que dans l’après-midi « il a été possible d’établir une adresse où cette personne était arrivée tôt le matin avec les sacs et les objets qu’elle avait volés à l’hôpital. Là-bas tous les objets volés ont pu être retrouvés», a déclaré le sous-commissaire.

Ainsi, le personnel de l’Unité 31, et avec le soutien permanent du Ministère de la Sécurité et de la Justice de la province, de la Brigade d’Investigation Roca et du Bureau de Criminalistique, a réussi à récupérer plus de 31 mille pilules destinées aux soins des patients de l’institution, ainsi que d’autres objets d’une valeur importante, appartenant à l’hôpital et à ses travailleurs.

-