Un responsable du Kicillof a affirmé que la mortalité « va augmenter » sous le gouvernement Milei

Un responsable du Kicillof a affirmé que la mortalité « va augmenter » sous le gouvernement Milei
Un responsable du Kicillof a affirmé que la mortalité « va augmenter » sous le gouvernement Milei
-

Entendre

Le Ministre de l’Habitat et du Développement urbain de la province de Buenos Aires, Silvina Batakisje considère que “Le taux de mortalité cette année et l’année prochaine augmentera beaucoup par rapport à 2023 et 2022″en raison de la politique économique du gouvernement de Javier Milei. « Mortalité en termes généraux », a-t-il déclaré.

Le fonctionnaire du gouvernement Axel Kicillof -qui a été brièvement ministre de l’Économie sous le gouvernement d’Alberto Fernández- a cité comme exemple les plaintes concernant le manque de médicaments et de nourriture qui se sont produites depuis le début de l’administration de La Libertad Avanza (LLA).

Quand vous avez un adulte qui commence à prendre un remède un jour sur deux, votre taux de mortalité va augmenter, quand vous avez des patients atteints de cancer qui ne perdent pas l’accès à leurs remèdes, la mortalité va augmenter.; “Quand vous avez des personnes diabétiques – ce que nous vivons déjà – qui ne peuvent pas accéder aux médicaments auxquels elles avaient accès et que vous voyez qu’elles doivent amputer une jambe…” a-t-il glissé dans des déclarations à la neuvième chaîne.

En ce sens, lorsqu’on lui a demandé si « statistiquement, davantage de personnes vont mourir dans la province » gouvernée par l’Unión por la Patria (UP), l’ancien président de Banco Nación a répondu «convaincu que le taux de mortalité».

“Il y a des données sur les enfants et les adolescents dans le dernier rapport publié par l’UNICEF, où les aliments sains ont été réduits de 54% dans les légumes et les fruits, la consommation de farine a augmenté de 24% et cela affecte cette population mais cela affecte l’avenir de tous les Argentins parce que ces les enfants et les adolescents qui, aujourd’hui, ne peuvent pas disposer de suffisamment de nutriments pour acquérir des connaissances, vont nous affecter, nous et la société toute entière », a-t-il déclaré.

Dans ce sens, il a estimé que cette situation conduit à « une très forte exclusion du système éducatif qui se traduit par la perte de qualité de l’alimentation ».

Il y a beaucoup d’enfants qui sautent un repas par jour et cela affecte tous les Argentins, pas seulement ces gens-là directement, mais cela porte atteinte au développement de tous les Argentins.», a-t-il réitéré.

De la même manière, le chef du ministère de l’Habitat de Buenos Aires a lié les carences en matière d’alimentation et de santé avec la croissance des actes criminels et a assuré que “au cours de ces quelques mois”, il y avait une augmentation de “l’indice de délinquance liée au trafic de drogue” qu’il se produit en particulier dans les zones où il y a du bowling.

Lorsque vous ne percevez plus de revenus ou que vous n’en avez pas assez à la fin du mois, le trafic de drogue est la chose la plus simple à faire pour pouvoir rapporter de la nourriture chez vous. Ces plaintes ont aujourd’hui augmenté de 80%», a-t-il affirmé.

LA NATION

Apprenez à connaître le projet Trust

-