Le poète de Buenos Aires, ami de Bolaño, lance un livre à Valparaíso – G5noticias

Le poète de Buenos Aires, ami de Bolaño, lance un livre à Valparaíso – G5noticias
Le poète de Buenos Aires, ami de Bolaño, lance un livre à Valparaíso – G5noticias
-

Dans les années 70, Bruno Montané, originaire de Buenos Aires, alors écrivain débutant de poèmes, s’est rendu au Mexique et a partagé avec Roberto Bolaño (Détectives Salvajes) et a créé l’infraréalisme avec lui et Mario Santiago. De là, la figure de celui qui est né à Valparaíso est devenue un mythe.

L’œuvre de Montané a circulé parmi les lecteurs de poésie solitaires et secrets dans les bars et les rassemblements de la capitale entre 1974 et 1976. Après cela, il a voyagé avec Bolaño en Espagne où ils ont édité la revue « Rimbaud, reviens à la maison », le premier média où il a été publié. Il publie le poème qui est réédité aujourd’hui, « La guerre est finie » et qui ramène le vate chez lui.

Ce poème est aujourd’hui réédité, après presque 50 ans, et inclus dans le recueil Donde Porque la Tierra des Ediciones Casa de Barro, une maison d’édition de la vallée de l’Aconcagua.

« L’opportunité d’avoir la présence de Montané dans notre espace est possible grâce à la relation que nous entretenons avec la maison d’édition Inubicalistas du Barrio Puerto, qui, à son tour, est la sœur de la Casa de Barro indépendante et tout cela grâce au fait que notre programmation a avec le financement du Programme de soutien aux organismes culturels collaborateurs du ministère des Cultures, des Arts et du Patrimoine, appel 2023 », a déclaré Alejandra Jiménez, directrice de Valparaíso Profundo.

Rentrer à la maison

Bruno est peut-être le chaînon manquant entre l’œuvre de Bolaño et la poésie chilienne. Eh bien, loin des lumières volantes qui impliquent d’avoir été un contemporain du grand écrivain, Montané avait aussi du travail et c’est ce qui reste finalement, de la poésie.

Bruno Montané (1957) est né à Valparaíso et, à son retour au pays, il souhaite rendre compte de son vaste travail, publié en grande partie en Espagne : Cartes de poche (Tajamar Editores, Santiago 2013) Poèmes en setanta (El Llop Ferotge, Gérone 2013) Le futur. Poésie collective, 1979-2016 (Candaya, Barcelone 2018) Le futur (Hanan Harawi Editores, Lima 2019) Efímera (Novela, Contrabando Ediciones, Valencia 2022) Cahiers du futur (Los Perros Románticos, Santiago 2023) Un long solo (Bordelibre Ediciones , La Serena 2024).

Son œuvre poétique apparaît dans de nombreux magazines et anthologies des années 70 à nos jours. Parmi eux : Fine Arts Magazine (Mexique) Infrarealist Correspondence (Mexique) Trilce (Espagne-France) Le Renard revient au poulailler (Mexique) Litoral (Espagne) Heat Bird. Huit poètes infraréalistes (Mexique 1976) Garçons nus sous l’arc-en-ciel de feu (Mexique 1979) Entre la pluie et l’arc-en-ciel : quelques jeunes poètes chiliens (Rotterdam 1983) Voyages aller-retour : les poètes chiliens en Europe (Santiago 1992) Hora Zero, le dernier latin Avant-garde américaine de la poésie (Venezuela, 2000) Gutiérrez (Santiago, 2005) et Hora Zero : Les plus grandes broches du son (Lima, 2009). Il codirige le projet Ediciones Sin Fin, à Barcelone.

Lors de la présentation du livre « La guerre est finie » édité par Juan Manuel Mancilla, l’auteur sera accompagné de Begoña Ugalde et Luis Riffo. Après son séjour à Valparaíso Profundo, Montané a programmé des visites à Valdivia, La Serena et Santiago.

Présentation du livre « La guerre est finie » Bruno Montané
Vendredi 21 juin, 18h, entrée gratuite
Valparaíso profond, Fisher 24, Cerro Concepción, Valparaíso

-