La Mairie représentera le projet de concession des services de transport en commun

La Mairie représentera le projet de concession des services de transport en commun
La Mairie représentera le projet de concession des services de transport en commun
-

Suite à la chute au tribunal administratif de Quindío de l’accord par lequel le maire d’Arménie est autorisé à accorder certains services de circulation dans la ville, y compris la photodétection, communément appelée photomulta, la mairie a annoncé qu’elle soumettrait à nouveau le projet au conseil local. .

Les avocats du maire estiment que le Tribunal n’a pas remis en cause, dans son arrêt, l’octroi des services en tant que tel. Dans un communiqué, la mairie a déclaré à ce sujet : « Il est très important d’informer la communauté en général que le tribunal administratif de Quindío, dans aucune de ses sections, n’a indiqué que la concession de circulation est illégale ou inconstitutionnelle, ou que la municipalité de L’Arménie ne peut pas venir demander cette autorisation devant le conseil municipal. Au contraire, il a confirmé que c’est l’une des modalités existantes pour atteindre les objectifs des entités publiques.

Et il ajoute : « L’arrêt de la Cour réaffirme que les concessions sont un outil légitime et constitutionnel permettant aux entités publiques d’atteindre leurs objectifs. Cela inclut l’amélioration des services de transport en commun et de mobilité dans la municipalité d’Arménie, ce qui est crucial pour le bien-être et la qualité de vie de ses habitants.

Enfin, il souligne : « La Mairie d’Arménie est respectueuse de la loi et attachée à la transparence, et a pris note de chacune des observations formulées par la Cour, qui seront intégrées pour renforcer le projet d’accord avant sa nouvelle présentation à le Conseil municipal. “Cela vise à garantir que le projet non seulement réponde à toutes les exigences légales, mais qu’il soit également aussi bénéfique que possible pour les Arméniens.”


#Colombia

-