Les grandes absences de la Copa América

Les grandes absences de la Copa América
Les grandes absences de la Copa América
-

Jeudi 20 juin 2024, 13h16

| Mis à jour à 13h33

La 48e édition de la Copa América débute ce vendredi 20 juin à Atlanta, aux États-Unis, et se poursuivra jusqu’au 14 juillet, avec la finale à Miami. Ce tournoi mettra en vedette les seize équipes les plus importantes d’Amérique : les dix de la Conmebol (Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Équateur, Paraguay, Pérou, Uruguay et Venezuela) et les six classées de la Concacaf (Canada, Costa Rica, United). États-Unis, Jamaïque, Mexique et Panama). Cependant, le tournoi entraînera des pertes importantes de joueurs clés pour leurs équipes.

Neymar

Le grand absent du tournoi est Neymar. La star brésilienne s’est blessée lors du match de qualification sud-américain contre l’Uruguay l’année dernière. Il a été opéré en novembre 2023 pour une déchirure du ligament croisé antérieur et du ménisque du genou gauche. Depuis lors, il a suivi un long processus de récupération qui l’a tenu à l’écart des terrains, y compris la campagne spectaculaire de son nouveau club, l’équipe saoudienne d’Al-Hilal.

Edinson Cavani

Les supporters uruguayens manqueront à Edinson Cavani, qui, avec Luis Suárez, formait un duo emblématique de La Celeste. Cavani a annoncé sa retraite de l’équipe nationale uruguayenne en mai. Actuellement à Boca Juniors, Cavani est le deuxième meilleur buteur de La Celeste avec 58 buts et le deuxième joueur avec le plus de matchs (136), derrière Diego Godín (161).

Casemiro

L’une des absences les plus surprenantes est celle de Casemiro. Le milieu de terrain brésilien, titulaire des Coupes du monde 2018 et 2022, n’a pas été convoqué par l’entraîneur Dorival Júnior. La décision était technique et non due à des problèmes physiques. Casemiro a connu une saison irrégulière avec Manchester United, en proie à des blessures et à de mauvaises performances, et Dorival a opté pour d’autres joueurs à sa place.

Paulo Dybala

Lionel Scaloni, l’entraîneur argentin, a exclu Paulo Dybala de l’équipe, une décision qui a surpris le joueur de la Roma lui-même. Dybala, 30 ans, a marqué 16 buts en 39 matchs la saison dernière, mais des blessures et des performances irrégulières auraient pu influencer la décision de Scaloni, qui a opté pour d’autres joueurs pour l’équipe.

Ederson

Le gardien titulaire de Manchester City est une autre grosse perte pour le Brésil. Il a subi une fracture de l’orbite et a raté les derniers matchs de City de la saison, y compris les matchs décisifs pour le titre de Premier League. A sa place, Dorival Júnior a fait appel à Rafael Cabral Barbosa, formé à São Paulo.

Arturo Vidal

Titulaire du milieu de terrain chilien depuis 2007, il n’a pas été convoqué pour cette Copa América. Sa performance, après son retour en Amérique du Sud et son passage par Flamengo, Athletico-PR et Colo-Colo, n’a pas été celle attendue. Cependant, Alexis Sánchez, l’une des icônes de la génération dorée chilienne, figure sur la liste.

Richarlison

Une autre victime de l’équipe brésilienne est Richarlison, exclu en raison d’une blessure au mollet subie lors du dernier match de la saison avec Tottenham. N’ayant pas eu suffisamment de temps pour récupérer, Dorival a choisi de ne pas l’appeler, faisant plutôt appel à Evanilson de Porto.

Mémo Ochoa

Memo Ochoa ne sera pas dans les buts du Mexique après 20 ans à défendre les couleurs de son équipe. À 38 ans, il semble que son passage en équipe nationale soit terminé, même s’il continue de jouer dans des ligues importantes. Au cours des deux dernières années, il a joué pour l’US Salernitana en Italie.

Keylor Navas

Une affaire similaire à celle de Memo Ochoa. A 37 ans et après avoir disputé seulement sept matchs cette saison avec le PSG, il semble que l’ère de Keylor Navas dans les buts du Costa Rica touche à sa fin. Cependant, cette année, il a disputé deux matchs avec son équipe nationale.

Autres joueurs

Matias Vecino, figure clé du milieu de terrain uruguayen ces huit dernières années, a annoncé sa retraite de l’équipe nationale. Pervis Estupiñán, l’un des joueurs les plus marquants de l’équipe équatorienne, est forfait pour la Copa América en raison d’une blessure à la cheville. L’absence de Robert Arboleda est également surprenante, puisque le défenseur de São Paulo a été exclu en guise de punition pour avoir emmené Kendry Páez dans une boîte de nuit avec Gonzalo Plata, tous deux absents non plus du groupe.

Les footballeurs qui participent

Mais le tournoi compte aussi de grands footballeurs appelés à diriger leurs équipes. L’Argentine a Messi, qui pourrait disputer sa dernière Copa América. Après avoir remporté la dernière édition et la Coupe du Monde, il souhaite ajouter un autre titre à Miami, la ville où il réside. Le Brésil compte sur le nouvel attaquant du Real Madrid : Vinicius, Rodrygo et Endrick, qui chercheront à se racheter après avoir perdu la dernière Copa América à domicile contre leur éternel rival, l’Argentine. L’Uruguay, sous la direction de Marcelo Bielsa, compte Federico Valverde, qui promet de diriger le milieu de terrain et de faire de son équipe l’une des plus attractives de la compétition.

L’Équateur compte Moisés Caicedo, qui a été l’un des meilleurs joueurs de Chelsea cette année, qui s’installe au poste de pivot. La Colombie, après n’avoir pas participé à la dernière Coupe du Monde, veut répéter sa belle performance de la dernière Copa América, dans laquelle elle a obtenu la troisième place. L’attaquant Luis Díaz, avec 13 buts marqués cette saison pour Liverpool, est la clé de leurs aspirations. Le Venezuela compte Salomón Rondón, qui, à 34 ans, est le meilleur buteur de l’équipe avec 41 buts et veut faire quelque chose de grand lors de sa possible dernière Copa América.

En Jamaïque, se démarque Demarai Gray, qui depuis l’aile cherchera à mener son équipe aux séries éliminatoires. Le Mexique, sous la direction du nouvel entraîneur Jaime Lozano, veut se rattraper après une mauvaise Coupe du monde et compte sur Santi Giménez, qui a marqué 26 buts cette saison pour Feyenoord. Le Canada possède le meilleur arrière latéral du tournoi, Alphonso Davies, qui aspire à remporter son premier titre avec l’équipe nationale. Les États-Unis, avec Christian Pulisic, dominent l’Amérique du Nord et cherchent désormais à l’exercer sur tout le continent ; Lors de leur dernière participation à la Copa América, ils ont terminé à la quatrième place.

Ce contenu est exclusif aux abonnés

2€/mois pendant 4 mois

Êtes-vous déjà abonné? Se connecter

-