VIOLENCE DE GENRE CORDOUE | La ligne d’assistance téléphonique pour femmes de Cordoue reçoit 8 000 demandes en six mois

VIOLENCE DE GENRE CORDOUE | La ligne d’assistance téléphonique pour femmes de Cordoue reçoit 8 000 demandes en six mois
VIOLENCE DE GENRE CORDOUE | La ligne d’assistance téléphonique pour femmes de Cordoue reçoit 8 000 demandes en six mois
-

La ligne d’assistance téléphonique pour femmes de Cordoue reçoit 8 000 demandes en six moisVictor Castro

En 2023, presque 14 000 appels Appelez le 900 pour obtenir des informations aux femmes de la Junta de Andalucía concernant la province de Cordoue. Jusqu’à présent, en 2024, les données reflètent “environ 8 000 appels“à ce nombre – une moyenne de plus de 40 par jour – comme l’a révélé ce jeudi la coordinatrice de l’Institut andalou de la femme (IAM) de Cordoue, Rosario Alarcón, le jour où le troisième commission provinciale surveiller la violence de genre.

Rosario Alarcón a signalé que ces appels sont attentions aux personnes qui appellent le numéro de téléphone 900, mais que “il n’est pas nécessaire que tous soient des violences de genre”, mais plutôt “cela peut être requêtes“. “Il faut envoyer un message positif. Les femmes qui sont sauvées sont les plus nombreux” a poursuivi Alarcón. Cependant, les données d’appels tout au long du premier semestre 2024 dépassent 50 % de celles effectuées en 2023.

Formation des bénévoles

Le coordinateur de l’IAM de Cordoue a également communiqué que « une formation très spécifique sera donnée à presque 7 000 bénévoles qui font partie du tissu andalou que dessert le 112. » Il a indiqué que « ces volontaires auront le ressources de prévention de violence de genre et action dans le cas, par exemple, d’une jeune fille qui subit des violences sexistes dans n’importe quel coin de l’Andalousie”.

Alarcón a également souligné que « l’accent est mis sur la formation destinée aux zone rurale“, car il y a des violences de genre qui sont un peu plus compliquées” dans ces régions de la province. Pour y parvenir, “des actions très spécifiques de sensibilisation, de prévention et de formation” sont menées.

La coordinatrice de l’IAM de Cordoue, Rosario Alarcón, lors de la célébration de la troisième commission provinciale de surveillance de la violence de genre.

Hommage

Le délégué à l’inclusion sociale du conseil d’administration de Cordoue, Dolorès Sáncheza annoncé que vendredi 28 prochain, un hommage aura lieu au Rectorat de l’Université de Cordoue (UCO) à Antonio Agrazancien président du Collège des Psychologues de Cordoue, décédé en avril dernier.

Pour sa part, la coordinatrice de l’IAM a communiqué que « désormais, certains journées de psychologie pour continuer à former les gens et à servir toute la société”, qui portera le nom d’Antonio Agraz.

Agraz était conseiller psychologique auprès de l’IAM de Cordoue. “C’est un personnage très important. Il s’est battu pendant sauver beaucoup de femmeségalement au niveau privé”, a déclaré Dolores Sánchez.

Le délégué à l’inclusion sociale de la Commission de Cordoue, s’adressant aux médias lors de la célébration de la commission.

De même, Alarcón a expliqué que « en prévision de l’été, ils présenteront deux campagnes davantage de sensibilisation et de prévention. » En outre, ils continueront à mettre le tente d’information “dans tous les types de fêtes, comme cela a été le cas à la Foire de Mai, où se concentre une population nombreuse et surtout des jeunes”.

“Appelle au téléphone 900 200 999 au cas où quelqu’un aurait connaissance d’un cas de violence de genre et que nous pourrions agir à temps et sauver des vies”, a conclu Rosario Alarcón.

-